Sato : Juger le rookie Tsunoda "n'est pas juste"

Takuma Sato prend la défense de son compatriote Yuki Tsunoda après ses débuts difficiles en Formule 1.

Sato : Juger le rookie Tsunoda "n'est pas juste"

Jusqu'à présent, les débuts de Yuki Tsunoda en Formule 1 ne se sont pas vraiment passés comme prévu. Ayant débarqué dans l'élite avec une faible expérience du sport auto – surtout en Europe, où il n'a fait qu'une saison en FIA F3 et une en F2 – le Japonais de 21 ans a connu plusieurs accidents et n'a marqué que 18 points face aux 50 unités engrangées par Pierre Gasly. Ses difficultés sont évidentes en qualifications, où il n'a jamais battu son coéquipier et accuse un retard moyen d'une demi-seconde.

Lire aussi :

Le talent montré par Tsunoda en formules de promotion ne s'est pas évaporé pour autant, souligne son compatriote Takuma Sato, pilote de Formule 1 de 2002 à 2008 et vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis en 2017 et en 2020.

"Chacun d'entre nous a déjà remarqué que la vitesse pure de Yuki n'était pas remise en question", déclare Sato dans le podcast In The Fast Lane. "Il a une vitesse phénoménale et il est très rapide, mais il n'a que 20 ans. N'oublions pas que la situation dans laquelle il se trouve en ce moment… Bien sûr, il y a des pilotes débutants comme Mick Schumacher [avec Nikita Mazepin chez Haas], mais c'est rookie contre rookie, et Yuki est confronté à l'un des jeunes loups les plus rapides en Pierre [Gasly]."

"En Formule 1, le coéquipier est le guide auquel on est confronté et probablement la seule personne par rapport à qui on peut être jugé – ce n'est pas juste – par la plupart des gens de l'extérieur. Par conséquent, l'écurie sait de quoi Yuki est capable, mais de l'extérieur, c'est très difficile de juger qui a du potentiel. Mais je crois que Yuki a un potentiel énorme pour avoir du succès en Formule 1."

Takuma Sato, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda

Sato ne manque pas de rappeler qu'il n'y a eu que trois journées d'essais hivernaux avant la saison 2021, afin de réduire les coûts, dans le contexte du gel des châssis. Tsunoda n'a donc pu piloter son AlphaTauri que pendant une journée et demie avant de se lancer dans le grand bain des Grands Prix.

"Il lui faut juste prendre plus d'expérience, à vrai dire, car à mon époque en Formule 1, nous faisions des essais quasiment toutes les semaines en hiver ; nous allions à Barcelone, à Jerez, etc.", énumère Sato. "Même pendant la saison, il fallait avoir un troisième pilote ou un essayeur, car je crois que c'était trop fatigant pour les titulaires de jongler partout. La quantité de tours, d'essais pneumatiques et de temps de piste était probablement dix fois supérieure aux essais que fait Yuki maintenant."

"Ce n'est donc vraiment pas juste de le juger, il connaît une période très difficile. Je pense qu'une fois qu'il sera plus à l'aise dans cet environnement, il retrouvera la confiance et fera quelques courses solides avant de retourner au Japon [pour le Grand Prix, même si l'édition 2021 vient d'être annulée]. Il aura un soutien énorme comme moi en 2002. Puis il se lancera là-dedans avec la vitesse, la constance et la force : il a tout. En somme, nous devons être patients, attendre et le soutenir."

Quant au principal intéressé, qui s'est souvent fait remarquer en étant particulièrement prompt à s'énerver à la radio, il conserve la même approche que ces derniers mois en souhaitant faire preuve de davantage de sang-froid, notamment quant à la prise de risques en qualifications : par deux fois déjà, un accident l'a empêché de signer le moindre chrono en Q1.

"Je dirais que je n'ai pas changé le style de pilotage ; peut-être un peu, j'ai essayé de me calmer dans ces moments où il faut que je sois agressif", analyse Tsunoda pour Motorsport.com. "Quand la voiture faisait un gros dérapage [en F2], c'était un peu plus facile à maîtriser, mais là, c'est la Formule 1. Et bien sûr, en course, dès que j'ai de la confiance, j'essaie d'être agressif et de retrouver le style normal."

Yuki Tsunoda, AlphaTauri AT02

Le rookie nippon a manifestement été surpris par le niveau élevé dans l'élite, mais pense que le plus dur est derrière lui. "Avant la saison, je m'attendais un peu à ce qu'elle soit meilleure. J'ai aussi fait de grosses erreurs, et il y a certaines courses où j'ai été performant ; bref, des hauts et des bas. Je pensais être plus régulier. Mais jusqu'à présent, j'ai appris beaucoup de choses."

"C'est bien que j'aie fait de grosses erreurs au début de l'année plutôt qu'à la fin. Je ne m'attendais pas à avoir autant de choses à apprendre, par exemple quant aux réglages de la voiture. De plus, il y a beaucoup de boutons sur le volant par rapport aux formules de promotion, donc il faut être plus précis."

Entré dans le top 10 cinq fois en onze Grands Prix, Tsunoda espère désormais réaliser cette performance plus souvent lors des douze courses qui concluront la saison 2021 après la trêve estivale : "L'objectif est simple – presque simple : marquer des points à chaque Grand Prix, mais j'ai besoin de plus de régularité pour ce faire, plus de constance dans chaque séance."

Propos recueillis par Tom Howard

partages
commentaires
Ricciardo a senti Renault intimidé par son arrivée

Article précédent

Ricciardo a senti Renault intimidé par son arrivée

Article suivant

McLaren F1 n'aura "aucune excuse" en 2024

McLaren F1 n'aura "aucune excuse" en 2024
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021