Tambay - "Alonso aurait pris une décharge de 600 volts"

Tandis que Fernando Alonso utilise les réseaux sociaux pour rassurer ses fans quant à son état de santé, les doutes restent tenaces concernant les circonstances précises de son accident survenu à Barcelone il y a deux semaines

Tandis que Fernando Alonso utilise les réseaux sociaux pour rassurer ses fans quant à son état de santé, les doutes restent tenaces concernant les circonstances précises de son accident survenu à Barcelone il y a deux semaines.

Alors que les observateurs sont nombreux à ne pas croire la version officielle maintenue par McLaren, et que l'apparition d'une seconde vidéo amplifie les interrogations quant aux causes de l'accident - notamment à travers l'intervention des médecins autour du pilote -, la théorie menant à un éventuel choc électrique prend de l'ampleur.

Ce ne sont pas les propos de Patrick Tambay qui vont calmer les rumeurs, puisque l'ancien pilote français assure que les questions se posent réellement, y compris dans d'autres équipes.

"J’étais en Italie pendant trois jours, invité chez Ferrari", raconte Tambay sur les ondes de RMC. "Tout le monde parle d’une fuite électrique. Fernando Alonso aurait pris une décharge importante de 600 volts, qui aurait causé des dégâts au cerveau. C’est pourquoi il aurait perdu la mémoire pendant une semaine. Dans son camp, tout le monde essaie d’amenuiser les causes mais il y a beaucoup d’inquiétude pour lui."

Les médecins jugent l'hypothèse très crédible

Alonso est forfait pour le premier Grand Prix de la saison qui se déroule ce week-end à Melbourne, officiellement pour éviter de subir une deuxième commotion en cas de choc. Mais dans les rangs de McLaren, Ron Dennis lui-même avait indiqué que l'Espagnol n'avait pas subi de commotion, avant que les communiqués n'affirment le contraire, preuve d'une zone d'ombre mystérieuse.

Sur le plan médical, de nombreux scientifiques et médecins interrogés confirment qu'un choc électrique peut conduire aux symptômes décrits, notamment une perte de mémoire temporaire. Cette dernière a été confirmée par Eric Boullier, qui a toutefois minimisé les rumeurs relayant les propos de Fernando Alonso à son réveil, se croyant revenu en 1995.

"Les éléments connus de l'histoire sont plus que suffisants pour dire avec confiance qu'Alonso a les symptômes typiques d'un syndrome post-convulsif", estime le médecin Antonio Picano dans les colonnes de la Repubblica.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Patrick Tambay
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités