Tambay : Webber a été naïf en Malaisie

Pour Patrick Tambay, ancien pilote de Formule 1 et aujourd'hui consultant pour RMC, Mark Webber a été trop naïf en Malaisie face à son équipier Sébastien Vettel

Pour Patrick Tambay, ancien pilote de Formule 1 et aujourd'hui consultant pour RMC, Mark Webber a été trop naïf en Malaisie face à son équipier Sébastien Vettel.

En écoutant les ordres de son équipe alors que Sebastian Vettel continuait d'attaquer, Mark Webber a perdu une victoire qui lui tendait les bras après avoir pris le dessus sur son équipier en début de course grâce à un choix stratégique payant.

"C’était une course pleine d’incidents. Elle laissera probablement des traces au sein de chaque équipe. C’était un peu la soupe à la grimace sur le podium entre Sebastian Vettel et son équipier, Mark Webber", explique Tambay. "On a essayé de les calmer dans leurs propos mais il y aura probablement une explication de texte en interne."

"Mark Webber avait le sentiment qu’il fallait prendre un minimum de risques. Il était déjà en mode économie sur son moteur. Idem sur ses pneumatiques. Mais Vettel ne l’entendait pas de cette manière et il l’a attaqué dans la portion sinueuse du circuit. Ils étaient à quelques centimètres l’un de l’autre. C’était une très belle passe d’armes, pleine de risques. Ce sont des pilotes de courses. Cela va laisser un relationnel un peu compliqué en interne."

Cette passe d'arme entre les deux pilotes restera gravé dans les livres d'histoire de la Formule 1 et aura permis de révéler le véritable visage de Sebastian Vettel, selon Tambay. "On avait déjà eu, lors des saisons précédentes, des situations un peu tendues entre Vettel et Webber. Il y a une dizaine d’années de différence entre eux. Vettel a 26 ans, Webber en a 36. Il a peut-être plus de maturité. Je crois que le vrai caractère de Sebastian Vettel s’est révélé. En dehors de la monoplace, il est très souriant. Il a la réputation d’être très sympathique, ce qu’il est d’ailleurs."

"Mais quand il met son casque, il devient un guerrier, un ogre. Il veut gagner à tout prix. En début de saison, il n’y a pas d’instruction de course. Webber a peut-être été un peu naïf. Il n’y a pas que chez Red Bull que les choses se sont passées ainsi. Chez Mercedes aussi. C’est à peu près le même cas de figure entre Hamilton et Rosberg. Ce dernier, qui est un garçon très bien élevé, a respecté les consignes de son directeur."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Patrick Tambay , Sebastian Vettel
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités