Tasman Series : Quand les pilotes de F1 couraient en hiver

Il fut une époque où l’hiver n’était pas synonyme de vacances pour les pilotes de la catégorie reine

Tasman Series : Quand les pilotes de F1 couraient en hiver

Il fut une époque où l’hiver n’était pas synonyme de vacances pour les pilotes de la catégorie reine. De 1964 à 1975, une bonne partie du cirque de la F1 migrait dans l’Hémisphère Sud pour participer à ce qui était l’un des championnats les plus relevés de l’époque : Les Tasman Series.

A l’origine, l’idée naquit du fait qu’un grand nombre de courses indépendantes l’une de l’autre se déroulaient en Australie et en Nouvelle-Zélande. En 1964, on décida de les réunir au sein d’un championnat hivernal de haut niveau et d’ainsi tenter d’attirer les pilotes du Vieux Continent.
Les Tasman Series étaient nées. On les considérait à juste titre comme le Championnat F1 de l’Hémisphère Sud.

Les monoplaces étaient identiques à celles de la F1 mais les moteurs étaient limités à 2,5L et non pas à 1,5L comme c’était le cas entre 1961 et 1965. Cette limite ne changea malheureusement pas quand la F1 modifia son règlement pour accepter les moteurs 3 litres. Il faut d’ailleurs noter que cette réforme des moteurs de 1.5L à 3,0L qui date de 1966 vient seulement d’être abrogée à l’issue de la saison 2013, quasiment 50 ans plus tard !

On comptera dans les participants de grandes écuries telles Brabham, Lotus, McLaren, BRM, Cooper ou encore Ferrari. Parmi les pilotes, les régionaux Jack Brabham, Bruce McLaren, Denny Hulme et Chris Amon partageront l’affiche avec les grands noms du reste du monde comme Jim Clark, triple Champion et recordman du plus grand nombre de titres dans cette série, Jochen Rindt, Pedro Rodriguez ou encore Jackie Stewart.



Pour comparer avec notre époque, imaginez-vous une compétition hivernale ou s’affronteraient Vettel, Hamilton, Alonso, Webber et Räikkönen sur 8 courses entre janvier et mars ! Même si cela ne serait plus possible aujourd’hui, au vu de leur emploi du temps chargé, l’idée est plutôt plaisante ! Malheureusement, cette belle aventure allait se terminer rapidement, tant le monde du sport automobile évoluait à cette époque. L’augmentation de coûts (eh oui, déjà…) combinée au manque de visibilité publicitaire de cette compétition rendront les constructeurs réticents à l’idée de s’investir dans la Formule Tasman. Malgré les modifications de règlement afin de rendre la participation plus abordable, cette série disparut définitivement après la saison 1975. Les fans océaniens ont eu droit à cette époque à une vraie compétition de classe mondiale comme ils n’en auront plus jamais. Même si on peut considérer à juste titre le V8 Supercar comme un excellent championnat, le plateau était tout de même beaucoup plus alléchant ! On comprend facilement la nostalgie de certains fans de cette époque, magnifique mais bel et bien révolue…
partages
commentaires
Lotus a le top 3 en vue pour le début de saison

Article précédent

Lotus a le top 3 en vue pour le début de saison

Article suivant

L'état de santé de Schumacher est toujours "critique"

L'état de santé de Schumacher est toujours "critique"
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021