Les teams pour un plateau élargi ? "12 équipes, un bon chiffre"

Plusieurs responsables d'équipes F1 se sont prononcés comme étant en faveur à l'arrivée de deux nouvelles équipes dans la discipline si certaines conditions de base sont respectées.

Les teams pour un plateau élargi ? "12 équipes, un bon chiffre"

La possibilité de voir de nouvelles équipes arriver en F1 pourrait être évaluée par les promoteurs de la discipline, même si Ross Brawn a fait savoir qu'il est avant tout souhaitable que les nouvelles règles techniques, sportives et commerciales mises en place pour la saison 2021 soient bien maîtrisées par l'ensemble des protagonistes actuels avant de penser élargir la grille du championnat par de possibles nouveaux inscrits sérieux.

Lire aussi :

Quoi qu'il en soit, plusieurs directeurs d'équipes en place ont été amenés à donner leur avis sur ce qui n'est pour l'heure qu'une possibilité parmi d'autres. Globalement, ceux qui disposent déjà de leur carré de pelouse en F1 estiment que toute entrée, si elle devait intervenir dans le futur, nécessiterait d'être un projet très solide.

"Si ce sont de bonnes équipes avec de solides soutiens et un projet durable, alors mon opinion est que oui [c'est une bonne chose, ndlr]", estime Cyril Abiteboul (Renault) qui voit aussi dans de nouvelles équipes des clients potentiels pour l'unité de puissance maison.

"Douze équipes est un bon chiffre", estime de son côté Franz Tost (Toro Rosso) au moment de se projeter sur une situation différente de celle de la grille actuelle, composée de dix teams. "Nous avons besoin d'autant de voitures que possible sur la grille de départ : je pense que 24 sur la piste est acceptable du point de vue de la sécurité et de l'espace en piste. Je les accueillerais volontiers."

Lire aussi :

Günther Steiner (Haas) a beau représenter l'équipe la plus récemment arrivée sur la grille, il estime que la F1 se doit avant tout de se concentrer sur la viabilité des acteurs en place, sans toutefois rejeter l'idée de nouveaux arrivants. "Je pense que ce serait une bonne chose d'avoir plus d'équipes, tant qu'elles sont bien financées et qu'elles ont un profil élevé", avance-t-il avec prudence. "Par ailleurs, ce que la FOM doit faire est protéger les équipes qui sont là. Nous ne devrions pas juste essayer d'aller chercher de nouvelles équipes du fait que la nouveauté est mieux. Il nous faut prendre soin des équipes présentes qui font un bon boulot et réalisent un gros investissement. Penser simplement qu'en avoir plus serait mieux ne fonctionnera pas aussi bien."

Même réserve du côté d'Otmar Szafnauer (Racing Point), qui pense à la redistribution des revenus commerciaux entre les dix équipes déjà existantes et a du mal à imaginer que Liberty Media puisse désirer augmenter le pot commun au moment de fractionner les retours pour plus d'équipes. "Je pense que dans le futur, avec les budgets plafonnés implémentés, il pourrait y avoir la place pour 12 équipes", juge cependant l'Américain. "Mais nous devons prendre garde à faire en sorte que la distribution de l'argent soit un peu plus équitable de sorte à avoir 12 équipes qui tiennent."

partages
commentaires
Stratégie - Ferrari peut-il maintenir son avantage en course ?

Article précédent

Stratégie - Ferrari peut-il maintenir son avantage en course ?

Article suivant

Prost : "Nous devons encore améliorer les choses" pour la sécurité

Prost : "Nous devons encore améliorer les choses" pour la sécurité
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021