Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - À quoi vont ressembler les F1 version 2017

Après une réunion cruciale cette semaine, le changement radical des règles sur le design des F1 est de retour dans la lumière. À quoi cela va-t-il ressembler ? Giorgio Piola est votre guide...

Technique - À quoi vont ressembler les F1 version 2017

Les équipes de Formule 1 sont tombées d’accord pour une refonte des règles techniques en 2017 qui devrait permettre aux voitures d’améliorer les temps au tour de près de trois secondes. 

Même si les détails n’ont pas encore été réglés, et qu’il n’est pas impossible que des idées alternatives soient suivies avant la date butoir du 30 avril, c’est ce qui se rapproche le plus de ce que savons de l’année prochaine.

La FIA a révélé les détails des règlements mercredi, à la suite d’une réunion du Groupe Stratégique et de la Commission F1 mardi.

Alors qu’il y a toujours du chemin avant de prédire comment les équipes vont réagir, nous pouvons déjà voir quelle sera l’ampleur du changement.

Ce qui change

Par Matt Somerfield

L’aperçu des règles présentées par la FIA met en avant quelques changements radicaux qui vont totalement transformer le look des voitures.

La largeur de l’aileron avant va augmenter, passant de 1650 mm à 1800 mm, surmontant l’augmentation de la largeur des pneus avant de 60 mm, passant de 245 à 350 mm.

Les propositions promettent une simplification des règles liés à plaque d'extrémité aussi, donnant aux équipes plus de marge de manœuvre.

Dans le même temps, la section neutre de l'aileron avant sera en flèche. Ce n'est pas seulement un changement esthétique car il affecte la manière dont le flux d'air se déplace vers l'arrière et la manière dont il est affecté derrière une autre voiture.

Espérons que cela puisse avoir un effet prononcé sur la capacité des voitures à se suivre.

 

Comparaison des règles 2016/2017

Des voitures plus larges

La largeur supplémentaire des pneus est complétée par une augmentation globale de la largeur des voitures de 200 mm, passant de 1800 à 2000 mm.

Le design des suspensions est devenu plus dicté par l'aérodynamique que jamais ces dernières années, avec un développement qui pourrait s'intensifier encore plus avec les nouvelles propositions, qui autorisent un changement d'incidence de 5 degrés supplémentaires, passant de +/- 5 degrés d'incidence à +/- 10 degrés d'incidence.

Les dimensions doivent encore être ratifiées mais la zone des déflecteurs (qui a été significativement réduite en 2009) va encore une fois être augmentée, donnant aux équipes bien plus de possibilités pour contrôler le flux d'air autour du ponton et sous le fond plat.

La largeur du fond plat et des pontons augmente aussi de 200 mm, passant d'un maximum de 1400 mm à 1600 mm, tandis que les pontons vont maintenant adopter un bord d'attaque incurvé.

 

Nico Rosberg avec du flow-vis sur le fond-plat de la voiture

La forme du plancher

Le règlement qui concerne la forme du plancher va aussi changer, permettant une plus grande variété de designs.

Le rayon du bord du plancher ne peut pas être moins de 50 mm sur une distance constante. La nouvelle règle permettra au rayon d’atteindre 100 mm sur une distance variable.

Pour économiser du poids, la planche qui racle le sol ne devra plus être fabriquée d’un matériau homogène et sera reculée de 100 mm vers l’arrière.

Cette planche commence actuellement 330 mm derrière l’axe des roues avant tandis qu’en 2017 elle pourra commencer 430 mm derrière ce même axe.

Cela devrait avoir un effet majeur sur l’angle d’attaque de la monoplace (la proximité de son museau au sol). Cela influence le travail de l’aileron avant, et procure le même résultat que celui recherché en 2010-2011 avec les fameux ailerons déformables.

 

Scuderia Toro Rosso, diffuseur (détail)

Diffuseur

La taille du diffuseur est aussi augmentée. Sa hauteur maximale est haussée de 50mm, passant de 125 à 175 mm. Sa largeur est aussi accrue de 50 mm, passant de 1000 à 1050 mm.

C’est toutefois la longueur qui est très modifiée, car son inclinaison pourra désormais commencer 175 mm devant l’axe des roues arrière. Actuellement, son point de départ se situe au niveau de l’axe des roues arrière.

Aileron arrière

La hauteur totale de l’aileron arrière sera réduite de 150 mm, chutant de 950 à 800 mm. La largeur de l’aileron est aussi agrandie de 750 à 950 mm.

La géométrie des dérives latérales sera aussi revue. Les dérives pourront être incurvées un peu comme les sont celles des voitures de Formule V8 3.5 (voir l’image ci-dessous).

Les pneus arrière seront aussi plus larges de 80 mm, passant de 325 à 405 mm.

 

Jazeman Jaafar, Fortec Motorspors
partages
commentaires
Diaporama - Alain Prost, 61 ans et une passion toujours intacte
Article précédent

Diaporama - Alain Prost, 61 ans et une passion toujours intacte

Article suivant

Hamilton préférait les pneus de la saison 2015

Hamilton préférait les pneus de la saison 2015
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021