Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Que cache la Toro Rosso à moteur Honda ?

partages
commentaires
Technique - Que cache la Toro Rosso à moteur Honda ?
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Matt Somerfield
27 févr. 2018 à 15:35

Depuis plusieurs années, l’équipe technique de l’écurie Toro Rosso démontre qu’elle peut innover sans disposer d'un budget pharaonique.

Le staff technique de l’équipe italienne basée à Faenza a dû faire face à un défi de taille avec un changement de motorisation confirmé assez tard la saison passée, devant abandonner le moteur Renault en faveur du Honda.

Toro Rosso possède de l’expérience dans ce genre de challenge, ayant dû passer au Renault en 2014, puis au Ferrari en 2016 avant d’effectuer un retour au Renault en 2017.

Intégrer l’unité de puissance V6 turbo hybride Honda et tous ses accessoires à l’arrière du châssis de la SRT13 n’a pas été facile et a exigé certains compromis. De plus, l’installation du Halo sur le châssis a nécessité des investissements imprévus, une situation délicate pour une écurie qui ne roule pas sur l’or.

Ainsi on remarque que, contrairement à certaines autres monoplaces 2018, la structure d’impact interne supérieure n’a pas été déplacée et les pontons de la Toro Rosso n’ont pas été reculés.

La STR13 conserve toutefois ses triangles supérieurs de suspension avant surélevés, ce qui permet de bien alimenter les pontons en air frais.

L'aileron avant de la Toro Rosso STR13

L’équipe a toutefois effectué un pas en arrière en mettant de côté son nez étroit et en revenant à celui au bout relevé. On remarque aussi des fentes pratiquées dans les supports de l’aileron, ce qui dirige un peu plus d’air sous la voiture.

Halo de la Toro Rosso STR13

Toro Rosso a été la première écurie à dévoiler les secrets de son Halo en fixant un mini carénage dans l’espace de 20 mm qui entoure la structure.

La Toro Rosso STR13

La STR13 possède aussi cette très jolie extrémité de protection de cockpit en forme de poupe de navire. On remarque aussi la présence d’une petite arête courbée qui dirige l’air vers l’extérieur.

Un déflecteur de la Scuderia Toro Rosso STR13

Les déflecteurs latéraux ont été modifiés. Ils sont désormais inspirés de ceux de la voiture de l’écurie sœur, Red Bull Racing. Une arête horizontale a été ajoutée afin de mieux contrôler les flux d’air à cet endroit.

Toro Rosso STR13

La longue fente pratiquée le long du fond plat a pris du volume. En fait, cela ressemble plus à un orifice qu’à une fente, ce qui permet à une plus grande quantité d’air de migrer d’une surface à l’autre.

Bien que d’un look traditionnel, la nouvelle Toro Rosso renferme quelques belles nouveautés et laisse place à plusieurs développements techniques. La grande inconnue demeure toutefois la performance et la fiabilité du moteur Honda.

 
Article suivant
Technique - Ce que cache la Force India VJM11

Article précédent

Technique - Ce que cache la Force India VJM11

Article suivant

La F1 présente son service de streaming des Grands Prix

La F1 présente son service de streaming des Grands Prix
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Giorgio Piola
Type d'article Analyse