Technique : l'erreur qui a plombé les progrès de Red Bull

L'aileron avant de Red Bull est devenu un sujet de conversation après le Grand Prix de Turquie, quand Max Verstappen a révélé qu'une erreur dans les réglages avait grandement compliqué sa course.

Technique : l'erreur qui a plombé les progrès de Red Bull

Après s'être montré si rapide en essais libres et en qualifications, tout a mal tourné dimanche dernier pour Max Verstappen à Istanbul. Le pilote Red Bull a d'abord pris un envol cauchemardesque qui ne l'a pas aidé dans sa tâche, mais surtout, après le Grand Prix de Turquie, il s'est avéré qu'un côté de son aileron avant présentait un angle très différent de l'autre. Cette différence était de sept degrés, et l'on peut s'en rendre compte sur la photo ci-dessus. Dès lors, la voiture ne s'est pas comportée comme elle aurait dû, avec notamment une plus forte dégradation des gommes. 

Lire aussi :

Par ailleurs, cela a empêché Verstappen de démontrer les progrès réalisés par l'écurie avec le package évolué qui avait été introduit à cette occasion. Car Red Bull Racing redouble d'efforts pour faire évoluer sa RB16, et si les modifications apportées au niveau du nez ou à l'arrière peuvent paraître infimes et isolées, elles marquent en fait un changement significatif dans la direction prise pour le développement de la monoplace.

Les changements sur l'aileron avant

Red Bull a modifié son aileron avant ainsi que la cape, avec une incidence des deux éléments sur la formation et le contrôle du vortex Y250, ayant lui-même un effet sur le comportement à l'arrière de la voiture.

Front wing detail of Max Verstappen, Red Bull Racing RB16
Front wing of Alex Albon, Red Bull Racing RB16

L'aileron avant a déjà fait l'objet d'un développement intensif cette saison chez Red Bull, mais jusqu'à présent, l'essentiel du travail s'était concentré sur la zone extérieure. Des changements avaient été apportés à la dérive latérale ainsi que sous l'aileron afin de générer un effet de vague (outwash) permettant de débloquer de la performance.

L'évolution qui est arrivée en Turquie (à gauche ci-dessus) n'a été utilisée que par Verstappen. Elle comporte un amendement du plan principal et des flaps à l'extrémité intérieure. Plutôt qu'être divisé en deux segments minces avec le troisième flap également couplé à l'arrière, il ne présente plus désormais qu'un segment plus profond.

Non seulement l'équipe a modifié la forme du plan principal, qui est relié à la section neutre centrale, mais désormais quatre des appendices sont exposés au flux d'air, contre deux auparavant. Cela modifie significativement le vortex Y250. Cette redistribution fait aussi que le deuxième et le troisième flaps ne sont plus reliés directement à la section centrale, et il a fallu installer des supports supplémentaires.

The Red Bull RB16 features several cape slots on the nose

Les changements au niveau de l'aileron avant coïncident avec une révision de la cape, où une fente en forme de boîte aux lettres a été ajoutée à la surface supérieure (flèches bleues ci-dessus). Le lien avec l'aileron avant est direct car le flux d'air réceptionné au niveau de la cape doit être ajusté en conséquence afin d'obtenir plus de performance.

Aileron avant de Max Verstappen, Red Bull Racing RB16

Malheureusement pour Red Bull, les progrès espérés ont été masqués par une erreur commise lors d'un arrêt au stand : l'angle de l'un des flaps a été modifié avec une différence de sept degrés par rapport à l'autre côté sur la monoplace de Verstappen. C'est ce qui a provoqué un déséquilibre aérodynamique.

Les changements sur les échappements

The RB16's exhaust layout has been changed by the team

À l'arrière de la voiture, Red Bull a choisi de déplacer les échappements des gaz wastegate pour les positionner à un endroit plus conventionnel, au-dessus de la structure de crash, plutôt qu'au-dessus de l'échappement principal.

Cela a nécessité une modification de la forme du T-wing le plus bas, qui est fixé de part et d'autre de la crash-box. Les échappements passent dessous et de la feuille dorée a été ajoutée pour protéger la partie du triangle exposée au-dessus.

Red Bull RB16 exhaust layout

On constate qu'en modifiant la position [1] et en la déplaçant vers le côté inférieur de l'échappement principal [2], Red Bull a également modifié la portion centrale de son diffuseur.

Cette modification semble liée au circuit, avec une portion centrale du diffuseur [3] qui a été renforcée et du revêtement de surface utilisé pour influencer le comportement du flux d'air [4].

partages
commentaires
Hamilton le bâtisseur : "Je comprends ce que Schumacher a fait"

Article précédent

Hamilton le bâtisseur : "Je comprends ce que Schumacher a fait"

Article suivant

Carlos Sainz démontre pourquoi Ferrari est venu le chercher

Carlos Sainz démontre pourquoi Ferrari est venu le chercher
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021