Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
25 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
31 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
45 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
59 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
73 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
80 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
94 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
108 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
115 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
129 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
136 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
150 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
164 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
192 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
199 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
213 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
220 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
234 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
248 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
255 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
269 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
283 jours
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Ferrari sur le fil du rasoir

partages
commentaires
Technique - Ferrari sur le fil du rasoir
Par :
Co-auteur: Matt Somerfield
Traduit par: René Fagnan
16 nov. 2016 à 16:38

En cette fin de saison 2016, la Scuderia Ferrari se retrouve dans une position très inconfortable.

En effet, Ferrari s'est trouvé coincée entre la pression que lui a mis Red Bull Racing au championnat des constructeurs, la préparation de la saison 2017 et l’impatience grandissante de Sergio Marchionne, qui attend des résultats concrets.

Le départ soudain de James Allison au milieu de la saison a été difficile à accepter, car tous les ingénieurs ont dû vite apprendre à faire fonctionner une écurie de F1. De plus, Ferrari n’avait pas de remplaçant immédiat pour palier au départ d’Allison. L’écurie a donc modifié sa structure technique afin de parer au mieux en cette fin de saison.

Au cours des récents Grands Prix, Ferrari a dû composer avec plusieurs réalités : comprendre les principaux défauts de cette SF16-H, la rendre un peu plus compétitive en qualifications et en course, et valider certaines pièces expérimentales durant les essais libres afin de préparer la saison prochaine. Mener ces trois programmes simultanément requiert une grande organisation et oblige de faire certains compromis.

On remarque ainsi que Kimi Räikkönen s’en sort un peu mieux que son coéquipier, Sebastian Vettel. Cependant, l’Allemand délaisse un peu la performance pure afin de travailler sur les grands concepts de la Ferrari 2017, ce qui semble avoir été la principale lacune l’automne dernier. Vettel semble donc décidé à ne pas répéter la même erreur.

Comparaison des écopes de freins arrière, Ferrari SF16-H, GP du Brésil
Comparaison des écopes de freins arrière, Ferrari SF16-H, GP du Brésil

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a donc procédé à des essais de nouvelles pièces en plus d’effectuer des comparaisons avec des anciennes. Au Brésil, les ingénieurs italiens ont beaucoup travaillé sur le refroidissement des freins arrière et la stabilité aérodynamique. La cloison verticale des écopes de freins a été réduite lors du Grand Prix de Chine. Ainsi, la cloison horizontale inférieure était mieux alimentée en air frais et permettait un meilleur écoulement du flux d’air. Toutefois, une réduction de la hauteur de la cloison signifie aussi que l’écope avale moins d’air, obligeant à faire des compromis entre la qualité du refroidissement et l’efficacité aérodynamique.

L’adoption de pneus plus larges et la hausse de l’appui aérodynamique prévues en 2017 inquiètent aussi Ferrari. L’écurie a donc passé du temps à mieux comprendre ce qui se passera la saison prochaine.

Cette validation de nouvelles écopes de freins résulte aussi de changements apportés au fond plat de la SF16-H. Les arêtes verticales situées devant et à l’intérieur des pneus arrière (illustrées par les flèches inférieures) génèrent un vortex spécifique qui fonctionne avec les fentes situées en périphérie du plancher et l’ailette inférieure des écopes afin de réduire les perturbations néfastes créées par la dispersion d’air provoquée par les pneus. Cette dispersion nuit au travail du diffuseur, et Ferrari compte bien comprendre pourquoi. Ces essais de différentes pièces, que ce soit les écopes ou les arêtes du fond plat, démontre clairement que la Scuderia met beaucoup d’énergie dans la résolution de ce problème. 

Article suivant
McLaren MP4/4 : la quasi perfection qui a conquis Ron Dennis

Article précédent

McLaren MP4/4 : la quasi perfection qui a conquis Ron Dennis

Article suivant

Henri Pescarolo : "Ron Dennis ? Une attitude très britannique"

Henri Pescarolo : "Ron Dennis ? Une attitude très britannique"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Lieu Autódromo José Carlos Pace
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Giorgio Piola