Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

La FIA approuve le design des jantes Mercedes après demande de Ferrari

partages
commentaires
La FIA approuve le design des jantes Mercedes après demande de Ferrari
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
17 oct. 2018 à 17:01

Suite à une requête soumise par la Scuderia Ferrari, la FIA vient d’approuver le design des jantes et des moyeux inédits de Mercedes.

Des sources indiquent que Ferrari a posé quelques questions aux officiels de la FIA concernant ce qui a trait aux jantes et moyeux utilisés par Mercedes depuis quelques courses.

Lire aussi :

Ferrari voulait surtout savoir pourquoi Mercedes pouvait utiliser un design de roue qui incorpore une multitude d’orifices, semblable à ce qu’avait employé Red Bull Racing jusqu’à ce qu’il soit banni à l’occasion du Grand Prix du Canada de 2012.

On se souviendra que Red Bull Racing avait été obligé d’apporter des modifications aux moyeux de ses roues au Canada, car les orifices qui canalisaient l’air sortant des écopes de freins vers l’extérieur de la roue avaient été considérés comme des artifices aérodynamiques mobiles.

Essieu soufflant de la Red Bull RB8. En rouge, les flux d'air éjectés par la rotation de la roue (en bleu).

Essieu soufflant de la Red Bull RB8. En rouge, les flux d'air éjectés par la rotation de la roue (en bleu).

Photo de: Giorgio Piola

L’article 3.15 du Règlement Technique de l’époque spécifiait que "toute partie de la voiture qui influence la performance aérodynamique doit être solidement fixée à la partie entièrement suspendue de la voiture et doit demeurer immobile en relation à la partie entièrement suspendue de la voiture".

La rotation de l’air contenu dans le moyeu renforçait les flux d’air, cela ne respectait pas le règlement technique.

Les roues arrière de Mercedes

Les ingénieurs de l’écurie Ferrari se sont bien demandés comment les Mercedes avait pu autant progresser depuis le Grand Prix de Belgique. Leur attention s’est portée vers ces jantes et ces moyeux qui ont aidé Mercedes à beaucoup mieux contrôler la température des pneus.

En Belgique, quelques nouveautés ont aidé Mercedes à ne plus faire surchauffer ses pneus arrière.

Vue détaillée d'une jante de Mercedes AMG F1 W09

Vue détaillée d'une jante de Mercedes AMG F1 W09

Photo de: Giorgio Piola

Puis, d’autres changements ont été apportés aux suspensions et au design du moyeu de roue arrière au Grand Prix de Singapour (ci-dessous). C’est justement à cette occasion que Mercedes a créé la surprise avec des W09 très efficaces sur un tracé lent.

Tambour de feins de la Mercedes AMG F1 W09

Tambour de feins de la Mercedes AMG F1 W09

Photo de: Giorgio Piola

Les choses sont devenues très intrigantes quand des photos ont révélé que l’intérieur des nouvelles roues de Mercedes possédaient des orifices à la jonction entre la jante et le moyeu comme on peut le constater sur cette photo.

Détails des pneus Pirelli

Détails des pneus Pirelli

Photo de: Giorgio Piola

La présence de tels orifices a immédiatement rappelé le concept de Red Bull Racing où ces trous canalisaient les flux d’air.

Roue avant de la Red Bull RB8. Les orifices, en jaune, permettent aux flux d'air de traverser l'essieu vide.

Roue avant de la Red Bull RB8. Les orifices, en jaune, permettent aux flux d'air de traverser l'essieu vide.

Photo de: Giorgio Piola

Le concept des essieux soufflés, introduit par Williams en 2013, repose toujours sur un flux d’air fixe comme on le voit sur cette image. Ceci est parfaitement légal.

Freins avant de la Williams FW35

Freins avant de la Williams FW35

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a donc demandé à la FIA pour en savoir plus et si Mercedes ne flirtait pas avec l’illégalité. Suite à cette demande, il apparaît que la FIA a examiné le design et le concept des jantes et des moyeux de Mercedes. Une source aurait qualifié le tout "d’intéressant".

L’analyse de la FIA conclut que ce que fait Mercedes est fort différent de ce que faisait Red Bull Racing en 2012 et, ainsi, que tout est parfaitement légal. La FIA a informé les écuries Mercedes et Ferrari de sa décision.

Cette controverse survient après bien des tensions entre ces deux écuries rivales, notamment au sujet de développements technologiques inédits, comme le système à double batterie et la position des rétroviseurs de la Scuderia.

Avec Franco Nugnes et Giorgio Piola

 
Article suivant
Hamilton Champion du monde à Austin si...

Article précédent

Hamilton Champion du monde à Austin si...

Article suivant

Rétro 1982 - La Williams-Ford FW08B à 6 roues

Rétro 1982 - La Williams-Ford FW08B à 6 roues
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Analyse