Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - La modification des aubes de déviation sur la Red Bull

Le premier Grand Prix de la saison 2017 en Australie a été décevant pour Red Bull Racing, et ses ingénieurs ont beaucoup travaillé à comprendre pourquoi.

La RB13 de Daniel Ricciardo s’est immobilisée sur la piste de Melbourne durant son tour de formation et l’Australien a pris le départ avec deux tours de retard. Quant à Max Verstappen, il a terminé au cinquième rang avec une trentaine de secondes de retard sur le vainqueur.

Le résultat global fut plus encourageant à Shanghai, en Chine. Si Verstappen a été éliminé dès la Q1, sa course de dimanche fut splendide. Il a effectué une superbe remontée et a grimpé sur le podium, terminant juste devant son coéquipier.

Des mécaniciens Red Bull au travail sur la voiture de Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Des mécaniciens Red Bull au travail sur la voiture de Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Photo de: Giorgio Piola

Nous comprenons que Red Bull Racing a au moins testé sa nouvelle suspension arrière en Chine. L’écurie autrichienne avait dû procéder à des modifications avant l’Australie afin de se conformer à une directive technique émise par Charlie Whiting. Cette décision découlait d’une demande de clarification exigée par Ferrari au sujet des effets aérodynamiques de certaines pièces de suspension.

La RB13 disposait de nouvelles aubes de déviation en Chine (image principale), qui possèdent un rebord modifié, détaché de l’élément le plus en avant de la voiture, et dont l’élément principal est muni d’une fente. Ces modifications ont pour objectif d’élargir la plage d’utilisation de ces surfaces aérodynamiques.

Détails des aubes de déviation de la Red Bull RB13 à Melbourne
Détails des aubes de déviation de la Red Bull RB13 à Melbourne

Photo de: Giorgio Piola

En Chine, il semble que la RB13 de Ricciardo ait été un peu plus réglée pour une piste mouillée que celle de Verstappen. Afin d’avoir un train avant un peu plus incisif, l’Australien a d’ailleurs demandé à son écurie de modifier l’angle de son aileron avant lors de son second arrêt. Bien que cela soit à peu près invisible à l’œil, il semble aussi que Ricciardo ait opté pour un aileron arrière générant un peu plus d’appui afin de disposer de plus de grip sur la surface détrempée.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Analyse
Topic Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola