Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
48 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
55 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
69 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
83 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
97 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
104 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
118 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
132 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
139 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
153 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
160 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
174 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
188 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
216 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
223 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
237 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
244 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
258 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
272 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
279 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
293 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
307 jours

Technique - Les nouveautés du GP d'Australie

partages
commentaires
Technique - Les nouveautés du GP d'Australie
23 mars 2016 à 12:35

Il y a peut-être eu seulement deux semaines entre la fin des tests et la première course de la saison mais, comme Giorgio Piola et Matt Somerfield l'expliquent, il y a eu beaucoup de nouveautés sur les voitures lors du GP d'Australie.

La proximité entre la manche inaugurale de la saison et la fin des essais hivernaux a fait que les équipes n’ont pas eu beaucoup de temps pour apporter des améliorations en Australie.

Cependant, il y a quand même eu beaucoup d’éléments intéressants dévoilés, et le week-end a offert la chance d'observer plus en détails quelques concepts utilisés. Cela nous a aussi permis de mieux comprendre comment certains des designs – comme le S-duct de Toro Rosso – fonctionnaient réellement.

Toro Rosso

L’équipe italienne de Red Bull est peut-être le junior team mais l’utilisation des unités de puissance Ferrari 2015 cette saison apparaît déjà avoir permis une hausse des performances, qui devrait se maintenir au moins pour le court terme.

Le S-duct de l’équipe était déjà apparent pendant les tests de pré-saison, mais le chemin du flux d’air était un petit peu plus énigmatique. Cependant, en Australie, nous avons repéré les détails.

Quatre entrées style NACA [Comité consultatif national pour l'Aéronautique, aux Etats-Unis, qui a établi des profil aérodynamiques pour les ailes d'avions] sont placées sur la surface basse du nez, avec les deux plus petits conduits placés plus en avant pour remplir le rôle de refroidissement du pilote et de l’électronique. Pendant ce temps, les deux plus grands conduits placés plus en arrière alimentent le S-duct, niché dans le nez.

Le S-duct de la Toro Rosso STR11
Le S-duct de la Toro Rosso STR11

Photo de: Giorgio Piola

Le flux d’air passe dans ces entrées plus larges à travers le S-duct et sort par l’ouverture sur le dessus du nez, réduisant le détachement du flux d’air qui survient normalement.

 

Détails de l'arrière de la Toro Rosso STR11 de Max Verstappen
Détails de l'arrière de la Toro Rosso STR11 de Max Verstappen

Photo de: XPB Images

A l’arrière de la STR11, nous trouvons une autre petite altération, l’équipe ayant placé un petit liston vertical sur le dessus de la rampe du diffuseur. Il se situe juste en avant du support de la plaque d’extrémité rainurée, améliorant sa performance et son effet sur le diffuseur.

Mercedes

 

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07

Photo de: XPB Images

A la suite d'un indicent vendredi lors des essais libres, où Nico Rosberg a détruit son nez, l'équipe a choisi d'utiliser une vieille spécification, sans le S-duct, pour le reste des séances de vendredi.

L'équipe avait seulement trois versions de la nouvelle spécification disponible à Melbourne et ne voulait pas risquer un autre incident, qui aurait voulu dire qu'aucun pilote n'aurait pu l'utiliser.

Ferrari

 

L'aileron avant de la Ferrari SF16H pour le GP d'Australie
L'aileron avant de la Ferrari SF16H pour le GP d'Australie

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a eu une pré-saison relativement calme concernant l'essai de nouvelles pièces, ce qui, quand il s'agit de composer avec un changement majeur comme le sien, n'est guère surprenant.

Pendant les tests, Ferrari a effectué de nombreux changements sur l'aileron avant, qui sont restés pour le GP d'Australie. Tout d'abord, en plaçant un bec de canard rainuré sur la plaque d'extrémité, qui change les gradients de pression et la manière dont le flux d'air se déplace autour de la roue avant.

Ensuite, ils ont placé une entaille dans la cascade en "R", changeant la forme du vortex qu'elle provoque et sa position d'arrivée sur la face du pneu.

Enfin, vers la fin des essais privés, l'équipe a introduit un nouveau flap avec un profile dentelé à son extrémité. Ces dentelures sont placées dans une zone critique pour la formation du vortex Y250, qui est majoritairement conditionné par la jointure de la section centrale de l'aileron avant avec la section des flaps.

McLaren

 

Les caméras de la McLaren
Les caméras de la McLaren

Photo de: Giorgio Piola

Même si ce n'est pas nouveau, cela ayant été précédemment utilisé sur la MP4-30, l'attention donnée aux détails des supports de caméra ne peut être ignorée, surtout parce que la structure du flux d'air est importante quand on considère leur nouvelle configuration du bras de suspension.

Les supports ont une ouverture permettant au flux d'air de se déplacer entre les surfaces de pression, augmentant leur ratio d'aspect.

 

 

Détails de la McLaren MP4-31
Détails de la McLaren MP4-31

Photo de: McLaren

McLaren semble avoir l'intention de gagner de la performance avec ces petits détails, l'équipe ayant été la première à introduire des ouvertures dans les montants de l'aileron, comme constaté lors du lancement de la voiture.

 

 

Détails de l'arrière de la McLaren MP4-31
Détails de l'arrière de la McLaren MP4-31

Photo de: XPB Images

Un petit changement a été mis en place à l'arrière de la MP4-31, l'équipe ayant ajouté une autre paire d'ailettes (en vert) de chaque côté de la crashbox.

Cela apparaît comme un changement effectué sur le tard avec une différence matérielle dans la construction par rapport à l'ailette principale, l'équipe les ayant probablement imprimées en 3D sur place.

L'écurie avait aussi une sortie de refroidissement plus petite disponible en Australie par rapport à celle précédemment utilisée lors des essais hivernaux, soulignant peut-être certains des progrès réalisés avec le motoriste, Honda.

Cependant, les changements sur les conduits de freins arrière ont montré une petite augmentation de la capacité de refroidissement.

 

Traduction par Fabien Gaillard

Article suivant
Le GP du Mexique envisage d'augmenter la capacité de ses tribunes

Article précédent

Le GP du Mexique envisage d'augmenter la capacité de ses tribunes

Article suivant

Haas - Des débuts qui surpassent les attentes

Haas - Des débuts qui surpassent les attentes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit