Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Les nombreuses modifications sur la Ferrari SF71H

partages
commentaires
Technique - Les nombreuses modifications sur la Ferrari SF71H
Giorgio Piola
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Matt Somerfield
16 mai 2018 à 15:00

Si les rétroviseurs de la Ferrari ont créé la controverse lors du Grand Prix d’Espagne, il ne s'agissait toutefois pas de la seule innovation technique introduite par la Scuderia à cette occasion.

La conformité des anciens rétroviseurs de la Ferrari SF71H avait déjà été contestée lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan à Bakou. Après que certaines écuries aient demandé des éclaircissements à la FIA, Ferrari a ajouté trois petites arêtes sur le caisson des rétroviseurs afin de les rendre conformes au règlement qui dispose qu’aucune partie de la carrosserie ne peut être vue depuis le dessus dans une zone située à l’avant des pontons et du fond plat.

Comparaison des rétroviseurs de la Ferrari SF71H
Comparaison des rétroviseurs de la Ferrari SF71H

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari est ensuite devenue la première écurie à profiter de la directive technique de la FIA qui permet l’installation des rétroviseurs au Halo de protection, et qui précise de quelle façon les caissons et le supports doivent être utilisés.

La Scuderia a interprété cette règle à sa façon, et a fixé des caissons de rétroviseurs au Halo comme il est permis de la faire, mais a ajouté une ailette dont la présence agace les écuries rivales et la FIA.

Ferrari a déclaré que cette ailette était en réalité un support qui servait à “légèrement renforcer l’ensemble”, mais la FIA a vu les choses très différemment.

Charlie Whitinget la Ferrari SF71H aux rétroviseurs montés sur le halo
Charlie Whiting et la Ferrari SF71H aux rétroviseurs montés sur le halo

Photo de: Giorgio Piola

Charlie Whiting, le directeur de course de la F1 à la FIA, a précisé que cette ailette avait nécessairement une fonction aérodynamique, si minime soit-elle, et qu’elle devait disparaître pour le prochain Grand Prix à Monaco. Les rétroviseurs étaient un premier élément de nouveauté, car Ferrari a introduit plusieurs autres solutions techniques en Espagne, avec, entre autres, des orifices pratiqués dans le fond plat, très semblables à ce qu’a fait McLaren cette saison sur sa MCL33.
Côté de la Ferrari SF71H
Côté de la Ferrari SF71H

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari cherche à mieux faire travailler cette partie de sa monoplace, et ces orifices sont destinés à minimiser les effets des giclées d’air (le fameux "tyre squirt") qui proviennent de la déformation des pneus dans les virages. Ces puissants jets d’air nuisent à l’écoulement de l’air "propre" vers le diffuseur.

Ferrari a aussi inauguré un nouveau montant de suspension arrière.

 

Comparaison de la suspension arrière de la Ferrari SF71H
Comparaison de la suspension arrière de la Ferrari SF71H

Photo de: Giorgio Piola

 

On note une transition beaucoup plus agressive, ce qui permet d’obtenir une surface supérieure plus large et plus plate, ce qui améliore l’écoulement de l’air vers l’arrière de la voiture et son aileron.

Le diffuseur a aussi été revu. La section externe en lamelles est moins carrée que précédemment, et la section centrale s’effile plus rapidement.

Le diffuseur de la Ferrari SF-71H et de la peinture Flo-Vis
Le diffuseur de la Ferrari SF-71H et de la peinture Flo-Vis

Photo de: Mark Sutton

 

Prochain article Formule 1
Pression d'essence : Renault craint des soucis à répétition

Article précédent

Pression d'essence : Renault craint des soucis à répétition

Article suivant

Photos - Mercredi à Barcelone

Photos - Mercredi à Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Giorgio Piola
Type d'article Analyse