Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Red Bull Racing prépare la version B de sa RB13

En préparation à l’arrivée de sa version B au Grand Prix d’Espagne, l’écurie Red Bull Racing a testé plusieurs modifications sur ses RB13 à Sotchi.

 

Aileron avant de la Red Bull Racing RB13
Aileron avant de la Red Bull Racing RB13

Alors que les mécaniciens déplaçaient la voiture pour l’amener à l’aire d’inspection technique, nous avons pu capter cette photo qui montre l’aileron avant arborant plusieurs autocollants sur certains éléments afin qu’une caméra à haute vitesse enregistre des images qui servent aux ingénieurs à mesurer la flexion de ces éléments quand la voiture roule en piste. D’ordinaire, ces autocollants de taille précise sont apposés sur les dérives latérales, mais cette fois, on en trouve à d’autres endroits stratégiques, comme le démontre cette vue arrière de l’aileron. Ces mesures de flexion aideront les ingénieurs à mieux comprendre comment l’aileron encaisse les contraintes aérodynamiques et guideront les futures études.

Il faut se rappeler que Red Bull Racing fut à l’avant-garde des ailerons avant flexibles durant la période de 2010 à 2013. Si les tests de la FIA visant à mesurer la flexion des ailerons sont devenus bien plus stricts au fil des ans, on ne peut pas en dire autant cette année. En effet, la charge imposée lors des tests n’a pas changé depuis 2016, même si la largeur de l’aileron a été accrue de 150 mm. Ceci a permis aux ingénieurs de réévaluer le degré d’aéroélasticité dans l’aileron avant afin de passer les tests de flexion avec succès. Bien que le règlement permette à la FIA de modifier les tests à tout moment, il semble bien que les écuries disposent, encore une fois, d’une longueur d’avance sur les officiels.

Le côté de la Red Bull Racing RB13
Le côté de la Red Bull Racing RB13

Un capteur spécial a été installé à l’arrière du fond plat de cette Red Bull afin de mieux comprendre son fonctionnement, ainsi que celui du pneu. La déformation du gros pneu arrière influence fortement le comportement de la voiture, car ces mouvements gênent la fluidité des structures aérodynamiques. Les échancrures découpées dans le rebord du fond plat servent à minimiser l’impact de ces déformations du flanc du pneu sur le rendement du diffuseur. Sous les contraintes, le pneu se déforme et repousse les flux d’air vers l’intérieur du diffuseur, ce qui altère son fonctionnement. Notez aussi à quel point le bord du plancher se situe tout près de la semelle du pneu. Ceci a pour objectif de limiter au maximum la quantité d’air qui tournoie avec le pneu en rotation. Red Bull Racing tente de rapprocher au maximum le rebord du fond plat du pneu, presqu'au point qu'ils se touchent.

Aileron avant de la Red Bull Racing RB13
Aileron avant de la Red Bull Racing RB13

L’écurie autrichienne a aussi procédé à quelques essais avec de la peinture de visualisation des fluides (Flow-viz). L’aileron avant avait été légèrement modifié, et de la peinture verte avait été appliquée sur la section externe de l’aileron, là où les volets ajustables sont fixés. Cette peinture à base de paraffine a été soufflée jusqu’à la section inférieure de la cloison de l’écope de frein située juste derrière.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Analyse
Topic Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola