Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Refroidissement extrême sur la Red Bull RB12

Le circuit Hermanos Rodriguez, situé à plus de 2200m d’altitude à Mexico City, pose de gros défis de refroidissement.

En effet, l’air est beaucoup moins dense à cette altitude, ce qui perturbe l’aérodynamique, l’alimentation en oxygène du moteur et le refroidissement des organes mécaniques surchauffés.

La Red Bull RB12 possède une carrosserie arrière très moulante qui dissimule des composantes dégageant beaucoup de chaleur et disposées de façon très serrée.

Ouverture de refroidissement de la Red Bull Racing RB12
Ouverture de refroidissement de la Red Bull Racing RB12

Photo de: Giorgio Piola

Pour le Grand Prix du Mexique, l’écurie autrichienne a dû faire des compromis et s’éloigner un peu de ce design extrême. Le capot moteur des RB12 de Daniel Ricciardo et de Max Verstappen dispose en effet d’ouïes de refroidissement supplémentaires logées tout près du point d’attache du triangle supérieur de la suspension arrière (montré par la flèche).

Ces ouïes, destinées à évacuer l’air brûlant emprisonné sous la carrosserie, sont une nouveauté chez Red Bull Racing, mais elles ont été vues sur les Mercedes AMG W07 à plusieurs reprises cette saison. La forme et la position des ouïes ont été minutieusement déterminées en CFD puis validées en soufflerie afin de ne pas perturber l’aérodynamique de la monoplace.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Circuit Autodromo Hermanos Rodriguez
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Analyse
Topic Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola