La technologie vue aux tests F1 d'Abu Dhabi

La saison 2021 de Formule 1 est peut-être terminée, mais toutes les équipes sont restées à Abu Dhabi pour tester les nouvelles jantes 18 pouces et les pneus Pirelli lors d'un test collectif, la majorité d'entre elles ayant apporté une voiture spécialement conçue pour les essais.

La technologie vue aux tests F1 d'Abu Dhabi

Les essais avec ces voitures se sont poursuivis tout au long de l'année 2021, mais c'est la première fois que toutes les voitures ont été utilisées ensemble, ce qui permet de recueillir un nombre beaucoup plus important de données qui peuvent être utilisées par le fournisseur de pneus et les équipes.

Pour être qualifiée de voiture "mulet", les équipes devaient apporter les modifications nécessaires pour permettre le montage des nouvelles jantes et des nouveaux pneus, ce qui s'est traduit principalement par une nouvelle conception de la suspension et des écopes de frein. Le millésime de la voiture n'était pas précisé et les équipes ont donc eu l'embarras du choix, comme vous pourrez le découvrir dans la galerie ci-dessous...

Cliquez sur les flèches ci-dessous ou utilisez les flèches de votre clavier pour passer d'une photo à l'autre.

Détails des freins de la Mercedes W10
Détails des freins de la Mercedes W10
1/18

Photo de: Giorgio Piola

Coup d'œil à l'intérieur de l'assemblage du tambour de frein de la Mercedes W10 de 2019 qui a été reconvertie pour le test. Les équipes seront beaucoup plus limitées dans l'assistance aérodynamique qu'elles pourront apporter en 2022, avec un accent plus marqué sur le refroidissement des freins. Vous remarquerez cependant que la grille d'extrémité est beaucoup plus grande, afin qu'elle se marie avec la jante.
Détails des freins de la Mercedes W10
Détails des freins de la Mercedes W10
2/18

Photo de: Giorgio Piola

Le tambour de frein, beaucoup plus grand, est visible ici alors que l'équipe prépare la W10 pour la piste.
Détails des freins de la Mercedes W10
Détails des freins de la Mercedes W10
3/18

Photo de: Giorgio Piola

Le tambour de frein monté sur le mulet a été agrandi pour remplir l'espace entier au niveau de la jante ; notez que l'entrée a été supprimée alors qu'elle alimente normalement une tuyauterie interne qui sert à des fins aérodynamiques.
Détails des freins de l'AlphaTauri AT01
Détails des freins de l'AlphaTauri AT01
4/18

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Le mulet de l'AlphaTauri AT01 est utilisé à titre de comparaison avec une simple grille élargie au niveau des écopes de frein.
Détails des freins de la McLaren MCL35M
Détails des freins de la McLaren MCL35M
5/18

Photo de: Giorgio Piola

McLaren, en revanche, a opté pour un tambour de frein de taille normale et quelques canaux à l'extrémité.
Détails des freins de l'Aston Martin AMR21
Détails des freins de l'Aston Martin AMR21
6/18

Photo de: Giorgio Piola

Aston Martin a choisi de faire rouler la voiture de cette année en configuration mulet et, de la même manière qu'AlphaTauri, a seulement augmenté la taille de la grille de frein.
Daniel Ricciardo, McLaren MCL35M
Daniel Ricciardo, McLaren MCL35M
7/18

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

McLaren a également opté pour la voiture de cette année comme base pour son mulet, en raison de l'accord sur l'unité de puissance Mercedes qui aurait rendu la vie difficile sur une voiture plus ancienne ; la voici avec flasques sur les jantes à l'arrière de la voiture.
Détails des freins de la Ferrari SF90
Détails des freins de la Ferrari SF90
8/18

Photo de: Giorgio Piola

Pendant ce temps, Ferrari a choisi de créer une voiture mulet à partir de la SF90 de 2020, avec l'assemblage de l'écope de frein avant offrant une transition plus douce entre la grille d'extrémité plus large et un tambour de frein plus grand mais pas de taille maximale.
Détails des freins de la Ferrari SF90
Détails des freins de la Ferrari SF90
9/18

Photo de: Giorgio Piola

Un autre angle de vue du tambour de frein avant de la Ferrari SF90 montre que certains canaux sont dirigés vers l'anneau extérieur du tambour pour des raisons aérodynamiques.
Roue avant de la Ferrari SF90
Roue avant de la Ferrari SF90
10/18

Photo de: Giorgio Piola

En roulant sans flasque sur les roues avant, on peut voir ces canaux à travers les rayons de la jante.
Détails des freins d'Alpine
Détails des freins d'Alpine
11/18

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Alpine a vraiment remonté le temps et a réutilisé le châssis de la Renault RS18 pour son mulet, utilisant même les ailerons avant et arrière de l'époque. Les écopes de frein semblent avoir simplement reçues une collerette pour obturer la grille d'extrémité.
Esteban Ocon, mulet Alpine
Esteban Ocon, mulet Alpine
12/18

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Les ailerons avant et arrière de la spécification 2018 peuvent être vus plus clairement sur cette image, avec les cascades sur l'aileron avant et les lamelles d'extrémité sur l'aileron arrière, les caractéristiques distinctives qui sont devenues illégales en 2019. Notez également que l'équipe n'utilise pas de flasques sur les jantes.
Max Verstappen, mulet Red Bull RB15
Max Verstappen, mulet Red Bull RB15
13/18

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Max Verstappen au volant du mulet RB15 qui ne dispose pas non plus de flasques de jantes extérieures.
George Russell, mulet Mercedes W10
George Russell, mulet Mercedes W10
14/18

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

George Russell au volant de la voiture mulet W10, qui n'est pas encore équipée de flasques.
Antonio Fuoco, mulet Ferrari SF90
Antonio Fuoco, mulet Ferrari SF90
15/18

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Le mulet de la Ferrari SF90 sort de la pitlane avec des flasques au niveau des roues arrière.
George Russell, mulet Mercedes W10
George Russell, mulet Mercedes W10
16/18

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

George Russell a effectué quelques tours avec des flasques au niveau des roues avant et arrière.
Valtteri Bottas, mulet Alfa Romeo Racing C39
Valtteri Bottas, mulet Alfa Romeo Racing C39
17/18

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Valtteri Bottas au volant du mulet de l'Alfa Romeo C39 sans flasques.
Roue de la McLaren MCL35M
Roue de la McLaren MCL35M
18/18

Photo de: Giorgio Piola

Gros plan sur une roue 18 pouces de la McLaren, équipée d'un pneu à gomme dure et d'une flasque statique.

Lire aussi :
partages
commentaires
Sulayem envisage des changements après la polémique d'Abu Dhabi F1
Article précédent

Sulayem envisage des changements après la polémique d'Abu Dhabi F1

Article suivant

La FIA trop "permissive" face aux critiques des équipes de F1 ?

La FIA trop "permissive" face aux critiques des équipes de F1 ?
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021