Température et grip, clés du comportement des pneus à Bahreïn

Pour la troisième fois en quatre Grand Prix, Pirelli proposera les gommes mediums de couleur blanche et les gommes tendres de couleur jaune à Bahreïn. Le défi pneumatique sur le tracé de Sakhir sera de faire face à des températures élevées mais qui chuteront au fil des séances pour ce premier rendez-vous nocturne de la saison.

Le tracé est celui qui possède le plus fort taux d'abrasivité et les équipes retrouveront sur ce point une caractéristique similaire à la piste de Jerez, où les essais privés de février s'étaient toutefois déroulés par des températures trop fraîches pour établir une comparaison.

Evolution constante des performances

A Bahreïn, ce sont les pneus arrière qui sont les plus sollicités en raison de la motricité exigée par le circuit. De plus, le circuit est situé dans le désert et la présence de sable sur la piste, notamment après la tempête du début de semaine, réduit le niveau d'adhérence.

"Les pneumatiques sont identiques à ceux proposés en Chine, mais les températures joueront cette fois un rôle clé", précise Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport. "La course se déroulant néanmoins de nuit, elles ne seront pas aussi agressives pour la gomme qu’elles ne le furent en Malaisie. Ou même qu’à Bahreïn il y a deux ans, lorsque la course se déroulait encore de jour."

"La caractéristique de cette piste, c’est que la performance des enveloppes évolue tout au long du week-end car les premières séances sont organisées en fin d’après-midi. L’édition 2014 nous avait offert un finish d’anthologie grâce à l’intervention de la voiture de sécurité à 10 tours du drapeau à damier. Ce fait de course avait provoqué un passionnant duel entre les deux équipiers de l’écurie Mercedes. Difficile néanmoins de prédire un quelconque scénario cette année, si ce n’est qu’il est peu probable qu’il pleuve !"

Le Safety Car rarissime

Une voiture de sécurité qui est néanmoins très rare à Bahreïn, où elle n'était entrée en jeu qu'en 2007 avant l'édition de l'année passée.

Selon les prévisions météo, le départ devrait être donné par une température de 29°C, qui doit retomber à 25°C lorsque le drapeau à damier s’abaissera. Même si l’on a aperçu parfois quelques gouttes dans le passé, les risques de pluies sont très faibles.

Inside Grand Prix 2015: GP de Bahreïn - partie 1/2

Inside Grand Prix 2015: GP de Bahreïn - partie 2/2

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Circuit Bahrain International Circuit
Type d'article Preview
Tags grip, pirelli, pneus