Barcelone, J3 - Mercedes imperturbable, Ferrari/Red Bull vivent cachés

La dernière journée de la première semaine des essais hivernaux 2020 de F1 a confirmé la tendance entrevue, à savoir une écurie Mercedes qui n'hésite pas à signer des temps quand Red Bull et Ferrari jouent la discrétion.

Barcelone, J3 - Mercedes imperturbable, Ferrari/Red Bull vivent cachés

Après deux jours tranquilles et studieux, ce vendredi a été marqué par plusieurs problèmes. Aux drapeaux rouges de la matinée déclenchés par Sebastian Vettel et Nicholas Latifi pour des soucis moteur, se sont ajoutés deux interruptions.

La première est arrivée très rapidement après la reprise de 14h, quand Kevin Magnussen est sorti de piste alors qu'il passait dans l'enchaînement rapide des virages 7 et 8, terminant sa course à l'extérieur de la piste, dans les graviers après un léger contact avec le mur de pneus. Il est rapidement apparu qu'une explosion de son pneu arrière droit était responsable de ce crash sans gravité. L'écurie a en effet découvert qu'une pièce de la monoplace frottait contre la roue et a choisi de mettre fin à sa journée en raison des réparations trop importantes à faire.

Lire aussi :

Peu avant 17h, c'est Daniel Ricciardo, succédant à Esteban Ocon, qui a déclenché une interruption. L'Australien a immobilisé sa monoplace sur la piste avant le virage 9. Un arrêt "de précaution" selon Renault, ce qui a plutôt été confirmé par le retour assez rapide en piste de la R.S.20, une quarantaine de minutes après le drapeau rouge. Une reprise qui ne s'est pas faite sans heurts puisque le #3 est parti en tête-à-queue alors qu'il venait de monter les pneus les plus tendres.

Entre-temps, Lewis Hamilton, qui a remplacé Valtteri Bottas à la pause, s'est rapproché du temps de son équipier lors d'une série de tours en pneus C4 et C5 sans jamais pouvoir descendre sous les sept dixièmes d'écart ; il faut dire que les secondes parties des tours du sextuple Champion du monde n'ont pas été idéales. Assez peu d'améliorations ont été signées par les pilotes qui roulaient déjà en matinée, l'après-midi ayant principalement été consacrée à des longs relais ou des simulations de course.

McLaren a perdu pas mal de temps durant ces quatre dernières heures en raison de diverses interventions sur la MCL35, tout comme Williams qui n'a pu remettre en piste Latifi qu'aux alentours de 17h après sa défaillance moteur du matin. Les essais hivernaux reprendront et s'achèveront du 26 au 28 février, toujours à Barcelone et toujours en intégralité sur Motorsport.com.

Spain Barcelone, J3 - Classement final

  Pilote Équipe Tours Temps (pneus)
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 65 1:15.732 
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 73 1:16.516 
3 France Esteban Ocon Renault 76 1:17.102 
4 Canada Lance Stroll Racing Point 116 1:17.338 
5 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 62 1:17.427 
6 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 152 1:17.469 
7 Australia Daniel Ricciardo Renault 93 1:17.574 
8 Netherlands Max Verstappen Red Bull 86 1:17.636 
9 France Pierre Gasly AlphaTauri 59 1:17.783 
10 Thailand Alexander Albon Red Bull 83
1:18.154 
11 Spain Carlos Sainz McLaren 76 1:18.274 
12 France Romain Grosjean Haas 48 1:18.380 
13 Germany Sebastian Vettel Ferrari 100 1:18.384 
14 United Kingdom Lando Norris McLaren 49 1:18.454 
15 Canada Nicholas Latifi Williams 72 1:19.004 
16 Denmark Kevin Magnussen Haas 4 1:19.709 

Les pneus sont classés de C1 à C5, C1 étant la gomme la plus dure et C5 la plus tendre.

partages
commentaires
La sécurité des pilotes n'est pas en jeu avec le DAS selon la FIA

Article précédent

La sécurité des pilotes n'est pas en jeu avec le DAS selon la FIA

Article suivant

Pirelli va tester à Barcelone un pneu spécial "Zandvoort"

Pirelli va tester à Barcelone un pneu spécial "Zandvoort"
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021