Fin des tests Pirelli en Hongrie, Pourchaire découvre l'Alfa Romeo

Pendant deux jours, Mercedes, Ferrari et McLaren ont testé les pneus 18 pouces de Pirelli sur le Hungaroring. En parallèle, Théo Pourchaire a effectué ses premiers tours en Formule 1 au volant de l'Alfa Romeo.

Fin des tests Pirelli en Hongrie, Pourchaire découvre l'Alfa Romeo
Charger le lecteur audio

Quelques jours après le triomphe d'Esteban Ocon au Grand Prix de Hongrie, Pirelli a organisé des essais pour ses pneus 18 pouces, qui seront officiellement introduits en Formule 1 lors de la saison 2022, sur le Hungaroring. Entre les journées de mardi et mercredi, trois équipes ont pris part aux essais : Mercedes, Ferrari et McLaren.

Lando Norris et Daniel Ricciardo se sont relayés au volant de la MCL35M, de même que Charles Leclerc et Carlos Sainz chez Ferrari. Mercedes a néanmoins décidé de pimenter les choses en ne faisant pas appel à ses pilotes titulaires, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, mais à George Russell, membre de l'académie junior de la marque à l'étoile et dont le nom est volontiers associé au baquet Mercedes l'an prochain.

Une quatrième écurie était présente en Hongrie, Alfa Romeo, mais celle-ci n'a pas pris part aux essais des nouveaux pneus de Pirelli et a aligné Théo Pourchaire, espoir français de 17 ans évoluant en Formule 2, pour lui offrir ses premiers tours de roue au volant d'une monoplace de la catégorie reine, à savoir la C38 de 2019. "C'est incroyable, [c'est] un rêve qui devient réalité", a commenté Pourchaire sur son compte Twitter.

Lire aussi :

C'était déjà le cas lors des séances précédentes, peu d'informations ont circulé lors de ces deux journées de roulage, qui se sont principalement concentrées sur les questions de la structure des pneus, de leur comportement et de leurs caractéristiques. Au total, Mercedes, Ferrari et McLaren ont complété 523 tours du Hungaroring avec les nouveaux pneus de Pirelli, l'équivalent de 2291 kilomètres, ou plus de sept Grands Prix de F1.

Les pilotes Ferrari ont pris la piste mardi. Leclerc a étrenné plusieurs prototypes et réalisé 91 tours le matin. Sainz a pris le relais l'après-midi avec 82 tours au compteur. Russell, seul dans la Mercedes, a bouclé 137 tours lors de cette même journée. Les pilotes McLaren ont quant à eux roulé mardi (122 tours pour Norris) et mercredi (91 tours pour Ricciardo).

Le programme d'essais des pneus 18 pouces de Pirelli touche à sa fin. Les deux dernières journées de roulage auront lieu du 15 au 16 septembre, sur le circuit de Magny-Cours. Le manufacturier italien testera pour l'occasion ses gommes sculptées, dédiées aux conditions humides, avec l'écurie Alpine.

partages
commentaires

Voir aussi :

Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie
Article précédent

Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie

Article suivant

Wolff : L'accident de Bottas n'aura pas d'influence pour 2022

Wolff : L'accident de Bottas n'aura pas d'influence pour 2022
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021