TF1 : Le jeu n'en valait pas la chandelle

La réaction de TF1 concernant la perte de la F1 ne s'est pas faite attendre, mais selon Frédéric Ivernel, le directeur de la communication externe et du marketing de TF1, le jeu n'en valait pas la chandelle

La réaction de TF1 concernant la perte de la F1 ne s'est pas faite attendre, mais selon Frédéric Ivernel, le directeur de la communication externe et du marketing de TF1, le jeu n'en valait pas la chandelle.

Depuis 1992, TF1 diffusait l'intégralité des Grand Prix de Formule 1. La première chaîne aurait fait une offre de 25 millions d'euros par an contre les 29 de Canal +.

Les audiences n'étant plus au rendez-vous depuis quelques saisons, TF1 n'a pas souhaité s'aligner face à son rival, quitte à perdre la catégorie reine du sport automobile de son programme.

"Nous avons constaté que les audiences baissaient. Et nous n’avait jamais fait mystère que les acquisitions devaient se faire à l’aune de leur rentabilité. Nous sommes déçus pour nos téléspectateurs qui aimaient regarder la F1", explique Ivernel. "Nous ne pouvons pas investir des sommes extravagantes si le jeu n’en vaut pas la chandelle."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités