Timo Glock a bataillé avec Kovalainen

Après avoir placé ses deux voitures devant les Caterham en qualifications, Marussia F1 Team avait bon espoir de confirmer cette performance sur la durée de la course, à Austin

Timo Glock a bataillé avec Kovalainen
Charger le lecteur audio

Après avoir placé ses deux voitures devant les Caterham en qualifications, Marussia F1 Team avait bon espoir de confirmer cette performance sur la durée de la course, à Austin.

Même si Timo Glock a tenu le rythme des verts pendant tout le Grand Prix, les deux Marussia se sont inclinées face aux CT01.

En 19e position sur la grille, l'Allemand s'est fait dépasser par Petrov au départ. Subissant ensuite la pression de Kovalainen, il s'est incliné au 10e tour, mais a poursuivi le Finlandais toute la course. Dans les derniers tours, Glock est même parvenu à le dépasser, mais son concurrent de chez Caterham a riposté trois virages plus loin !

Dans l'ensemble, ça a été une course solide pour nous, même si nous espérions davantage”, déclare le pilote Marussia. “Il y avait des voitures un peu partout au premier tour. Vitaly est parvenu à me dépasser et au début, c'était difficile de rester juste derrière lui à cause de l'avantage que lui procure le KERS. Après, Heikki est passé, et c'était pareil. Je suis resté avec lui à partir de là et nous avons décidé de nous arrêter au stand tôt pour voir s'il était possible de prendre l'avantage, mais ils se sont arrêtés au même moment, malheureusement”.

Vers la fin de la course, je suis arrivé à doubler Heikki au virage 12, mais au virage 15, il a plongé à l'intérieur et est repassé, en me poussant un peu hors de la piste. Notre rythme de course était très bon, et ce n'est qu'un des points positifs que nous gardons de ce weekend où nous avons fait de nouveau de grands pas en avant, et bien sûr, nous partons avec la 10e place du Championnat Constructeurs toujours entre les mains”, ajoute Glock.

Charles Pic a connu un Grand Prix beaucoup plus difficile : dès le premier virage, il s'est accroché avec son coéquipier, ce qui a provoqué un sous-virage constant à sa voiture. Par conséquent, il n'a jamais pu tenir le rythme de ses trois concurrents, mais cela ne l'a pas empêché de signer le meilleur tour en course des petites écuries.

partages
commentaires
Les Brésiliens vainqueurs au Brésil (2/5)
Article précédent

Les Brésiliens vainqueurs au Brésil (2/5)

Article suivant

Pérez ne peut pas faire taire les critiques avant 2013

Pérez ne peut pas faire taire les critiques avant 2013
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021