Titre 2011 : Vettel avec un matelas

Une fois Champion du Monde, on se doutait que Sebastian Vettel n'allait pas s'arrêter là

Une fois Champion du Monde, on se doutait que Sebastian Vettel n'allait pas s'arrêter là. L'Allemand avait mérité son titre, mais il lui fallait confirmer pour faire comprendre à tous qu'il était bien l'un des meilleurs pilotes de sa génération. Il l'a fait "à la Schumacher" : en 19 courses, il gagna 11 fois, signa 15 poles positions et monta 17 fois sur le podium. D'où un second titre incontestable, et pas mal de frustration chez les rivaux et les observateurs, tentés de porter le crédit sur la structure technique de Red Bull.

La saison avait parfaitement commencé : victoire tranquille en Australie, puis plus compliquée en Malaisie après que son équipe lui ait demandé de se passer de KERS à mi-course. Ceci avant d'assurer la deuxième place en Chine après que Lewis Hamilton l'ait débordé en vue de l'arrivée, aidé par une stratégie à trois stops contre deux pour Vettel. Travers passager : l'Allemand reprit la main en Turquie sans opposition, puis mata Fernando Alonso chez l'Espagnol, une fois le premier tiers de course parcouru. Puis de remporter le joyau du calendrier, Monaco, non sans un coup de pouce de la chance : un carambolage provoqua le drapeau rouge, permettant à Vettel de changer de pneus sans perdre de place alors il était sur le point de se faire doubler par Alonso et Jenson Button, les deux disposant de gommes bien plus fraîches!

Au Canada, d'autres Safety Car tombèrent au bon moment pour sa stratégie entre les diverses averses. Cependant elle permit aussi au surprenant Button, alors dernier à trente tours du but (!) de remonter sur l'Allemand avant de profiter d'une légère erreur de ce dernier pour le déborder et remporter la plus belle victoire de sa carrière. Vettel sauva malgré tout la deuxième place, comme à Shanghai. A chaque fois que la Red Bull ne remporta pas la victoire, celle-ci assura malgré tout de gros points, le plus souvent ceux de la deuxième marche du podium.



Ce fut le cas en Grande-Bretagne où un arrêt pneumatique prolongé l'empêcha de prendre le dessus sur Alonso, ainsi qu'en Hongrie où il passa entre les gouttes pour limiter la casse face à Button, encore une fois opportuniste en diable dans ces conditions. Entre temps, Vettel aura écrasé le Grand Prix d'Europe, se permettant même, à l'entendre, de constater son écart avec les autres sur les écrans géants ! Un léger faux pas à domicile plus tard – quatrième après un tête à queue et une longue lutte face à Felipe Massa – et Vettel rappela à tout le monde qui était le patron. Si en Belgique, une nouvelle fois, la Safety Car intervint au moment où ses pneus en avaient le plus besoin, lui permettant de déborder son équipier et Alonso, il fut souverain en Italie, non sans déborder avec autorité ce même Alonso. Pas plus de contestation à Singapour, bien qu'il n'y fut pas aussi dominateur que cette saison. A ce rythme, Vettel était déjà assuré avant la fin de saison d'être Champion du Monde. Il le devint une seconde fois sur un circuit qui en consacra plus d'un : Suzuka. Ironie du sort : sur ses cinq participations sur le grand huit japonais, la seule fois où il ne gagna pas la course fut celle où il remporta son titre mondial. Il est vrai que l'Allemand pouvait se permettre d'assurer, si bien que Button et Alonso – encore eux – le devancèrent au final. Il finit troisième et pouvait ainsi laisser éclater sa joie face au public japonais toujours très réceptif. Il ne leva cependant pas le pied en fin de saison, en remportant après coup la Corée et l'Inde. Il connaîtra son seul abandon à Abu Dhabi, sur crevaison, avant de laisser la victoire à son équipier Webber suite à des soucis de boîte de vitesses lors de la dernière course au Brésil. Heureusement pour lui, ils ne se sont pas reproduits douze mois après...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Sebastian Vettel
Type d'article Actualités