Todt : Les budgets capés ne vont pas résoudre la question des coûts

partages
commentaires
Todt : Les budgets capés ne vont pas résoudre la question des coûts
Par :
14 janv. 2018 à 16:01

Selon Jean Todt, président de la FIA, la Formule 1 ne peut simplement pas compter sur la limitation des budgets pour abaisser les coûts du championnat.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H en lutte pour une position
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10, et le reste du peloton au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Christian Horner, Team Principal Red Bull Racing
Jean Todt, président de la FIA

Même si une limite définie de dépenses est mise en avant par les propriétaires de la F1 comme un changement clé pour l'avenir, Todt estime qu'il s'agirait d'une erreur de compter exclusivement dessus comme moyen de contrôle des dépenses. Il pense qu'un budget capé doit aller de pair avec d'autres règles qui aideraient à rendre la F1 moins chère, au risque de voir le concept s'écrouler.

"Nous discutons du contrôle des coûts/de la limitation des coûts depuis longtemps", a déclaré Todt. "Je crois qu'il s'agit d'une bonne décision, mais pour moi, il faut que ce soit une combinaison. Nous devons faire des règles qui vont avoir un impact sur les coûts."

"Simplement dire que nous allons mettre en place une limitation des coûts, je ne pense pas que ça va marcher. Jusqu'ici, toute tentative a échoué. Nous devons être capables de nous mettre d'accord sur quelque chose de plus sophistiqué afin d'accomplir cela."

Les responsables commerciaux de la F1 doivent rencontrer individuellement les équipes cet hiver pour discuter plus en détails de l'idée d'un budget capé. Mais alors que toutes les structures reconnaissent que quelque chose doit être fait au sujet des coûts, un certain scepticisme règne concernant la viabilité d'une telle limitation.

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, n'est pas sûr de son contrôle, ce qui a toujours été une des raisons pour lesquelles les tentatives précédentes ont échoué. Mais il fait écho à l'idée de Todt concernant le fait que l'instauration d'autres mesures pour limiter les coûts est essentielle si la limitation budgétaire en elle-même n'est pas introduite avec une trop grande surveillance.

"Je ne suis pas un immense fan des budgets capés parce que je me demande à quel point ils sont contrôlables, parce que les structures d'entreprises sont toutes différentes. Il faut que ça aille absolument de pair avec le fait de composer avec les facteurs de coûts en amont, parce que les coûts sont générés à travers les réglementations. C'est ce qui détermine ce que nous dépensons."

"Donc il faut régler la racine du problème, et ensuite il deviendra bien moins crucial d'imposer une limitation. Si vous comptez totalement sur une limitation, il y aura trop de pression sur le barrage."

Article suivant
Quiz - Quels Français ont marqué des points en F1 ?

Article précédent

Quiz - Quels Français ont marqué des points en F1 ?

Article suivant

Technique - Les changements réglementaires pour 2018

Technique - Les changements réglementaires pour 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu