Todt : La domination Mercedes/Hamilton supérieure à Ferrari/Schumacher

Jean Todt, président de la FIA, estime que la domination de Lewis Hamilton et de Mercedes en Formule 1 a désormais dépassé celle de Michael Schumacher et de Ferrari lorsque le Français était lui-même à la tête de l'équipe italienne.

Todt : La domination Mercedes/Hamilton supérieure à Ferrari/Schumacher

Jean Todt était le patron de l'équipe Ferrari lorsque Michael Schumacher a remporté cinq de ses sept titres mondiaux avec la Scuderia entre 2000 et 2004, et tandis que celle-ci alignait six championnats constructeurs consécutifs, de 1999 à 2004. Schumacher et Ferrari ont représenté la force de référence pendant la majorité de ces saisons et ont établi le règne le plus dominant d'un constructeur jusqu'à l'ère hybride ayant débuté en 2014.

Néanmoins, cette année, Mercedes a battu le record de Ferrari avec la collecte dans son escarcelle de deux nouvelles couronnes (pilotes et constructeurs) acquises de façon nette, portant ainsi son nombre de double couronnements mondiaux à sept, entre 2014 et 2020.

Hamilton a désormais égalé le total de sept titres mondiaux de Schumacher et a dépassé le record de victoires et de poles de l'Allemand, établissant inévitablement des comparaisons entre les deux ères.

Todt, dont l'admiration pour son ancien pilote est immense, estime qu'il est difficile d'établir des comparaisons entre Hamilton et Schumacher, mais juge considère que le Britannique et Mercedes peuvent désormais être perçus comme plus dominants que Ferrari pendant son règne.

"Je pense que nous parlons de personnes différentes, d'ingrédients différents", a déclaré Todt. "La seule chose que nous pouvons vraiment comparer, c'est sept contre sept. Mais sinon, d'un côté, vous aviez une équipe allemande très structurée et organisée, avec un pilote très talentueux, extrêmement talentueux ! De l'autre, vous aviez une équipe italienne avec une mentalité différente, une approche différente, qui est devenue une équipe bien structurée, bien organisée et aussi [avec] un grand pilote, Michael Schumacher."

L'avis de Todt sur la question est bien entendu particulièrement intéressant. "Je pense, et je suis sûr que je serai cité pour cela, que la suprématie, la domination de Mercedes et Lewis, est plus grande que la nôtre, à l'époque de Ferrari et Michael. Et à leur crédit, la voiture est très fiable. À part la deuxième course de Bahreïn que Lewis a manquée, en deux ans, il n'a pas manqué [l'occasion] de marquer des points dans une course. C'est absolument remarquable. Et le pilote ne fait aucune erreur. C'est juste une nouvelle combinaison."

Capable de se réjouir du succès de celui qui domine désormais la F1 et fait tomber tous les records les uns après les autres, Todt déclare être non seulement impressionné par les performances de Lewis Hamilton le pilote, mais aussi par la façon dont il s'est comporté et a montré avoir l'esprit d'équipe.

"J'ai été très impressionné, mais je n'ai pas attendu 2020 pour l'être", sourit-il. "Vous venez de mentionner qu'il célèbre le fait d'être Champion du monde pour la septième fois, donc j'ai été impressionné au moins six fois auparavant ! Je suis également impressionné par la continuité de ce que son équipe a réussi à obtenir. Nous sommes dans un monde où ce n'est pas seulement un sportif ou une sportive, c'est un homme et une machine, et ici, c'est le meilleur exemple d'esprit d'équipe exceptionnel, de travail d'équipe."

"Je dois aussi donner beaucoup de crédit à Lewis : chaque fois qu'il parle de la réussite, il parle de l'équipe qui est derrière lui pour [l'obtenir]. Je suis très touché et cela explique clairement pourquoi certains records ont été battus et d'autres égalés."

partages
commentaires
Aston Martin doit penser et agir "comme des Champions du monde"

Article précédent

Aston Martin doit penser et agir "comme des Champions du monde"

Article suivant

Bilan 2020 - Carlos Sainz est désormais un cadre

Bilan 2020 - Carlos Sainz est désormais un cadre
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021