Todt - Je déteste l'idée des voitures clientes!

 Jean Todt, Président de la FIA, s'est exprimé contre l'idée des voitures clientes en Formule 1.

Les grandes équipes espèrent imposer leur idée de système "franchisé", qui ferait alors tomber le modèle actuel de la grille de F1, mais le dirigeant français estime que cette démarche serait mauvaise pour le sport.

"Je déteste l'idée des voitures clientes," a-t-il affirmé. "Je pense que la passion de la Formule 1 vient du fait que toutes les équipes présentes sur la grille ont de solides bases. L'idée de trouver un moyen afin de faciliter le développement technologique, je ne suis pas contre. Mais je m'oppose à un système à deux vitesses."

"Pour moi, il est bon d'avoir un groupe A et un groupe B... Mais au sein de catégories différentes. La F1, la F2, la Ligue A, la Ligue B, tout cela est très bien. Mais avoir au sein d'une seule et même discipline des voitures de différentes catégories ? Je suis contre."

L'approche de Haas est "intelligente"

Todt estime par ailleurs que la façon dont la nouvelle équipe Haas envisage son arrivée en F1, en n'achetant pas uniquement le moteur à d'autres partenaires, est une manière intelligente de faire son entrée.

"Je pense qu'ils raisonnent de façon intelligente, c'est tout ce que je peux dire. Bien sûr, le règlement prête toujours à interprétation, mais les choses suivent leur cours tant que vous suivez les règles en vigueur."

Todt conserve bon espoir pour la F1

L'homme fort de la FIA espère que les problèmes financiers auxquels sont actuellement confrontées certaines équipes ne vont plus remettre en question leur présence sur la grille.

Mais il l'admet : il y a peu à faire de sa position pour les aider, car les arrangements commerciaux avec les équipes ont été déterminés par Bernie Ecclestone.

"Ce n'est hélas pas entre mes mains," affirme Todt. "Voilà pourquoi nous étions vraiment en faveur de la candidature de Manor, car je déteste voir une équipe partir.  Ce fut pour moi une grande déception de voir Caterham disparaître. Peut-être ont-ils sous-estimé ce qu'était la F1. Les gens pensent parfois qu'il leur suffit d'avoir l'argent, mais ce n'est pas vrai."

Tout le monde peut avoir des raisons de quitter la F1, mais il faut au moins être honnête.

Jean Todt

"La compétition est très difficile, et il est très compliqué de parvenir à être compétitif. Puis, lorsque vous l'êtes enfin, il est très difficile de le rester. Voilà pourquoi il est injuste d'affirmer que les choses sont simples pour Mercedes. Ils font de l'excellent travail, c'est tout ce qu'il y a à dire."

"J'espère vraiment que Lotus, Force India, Manor et Renault dans son secteur vont pouvoir rester, mais je ne peux pas y faire grand chose. Certains sous-estiment parfois la discipline, il est clair que les règlements ne sont pas toujours favorables à tous, c'est très compliqué."

Et enfin, lorsqu'on lui demande son avis sur les menaces de départ de grandes équipes, comme Red Bull, Todt estime qu'il serait de bon ton d'être plus franc.

"Je pense que certains évoquent parfois des raisons qui sont fausses pour affirmer que leur position est en doute. Tout le monde peut avoir des raisons de quitter la F1, mais il faut au moins avoir l'honnêteté d'avancer la vérité, à savoir : "Je veux gagner... Je ne peux pas gagner, alors je vais m'en aller."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags bernie ecclestone, châssis clients, equipes, fia, fom, groupe stratégique, jean todt, voitures clientes