Todt - L'enquête de l'Union Européenne sera positive pour la F1

Le président de la FIA, Jean Todt, croit qu’une enquête de l’Union Européenne sur les pratiques exercées en Formule 1 ne donnerait que des résultats positifs.

L’été dernier, les écuries Force India et Sauber se sont plaintes auprès la Commission Européenne au sujet de la gouvernance et de la structure des droits commerciaux de la F1, la jugeant illégale car ne respectant pas les règles de la concurrence.

Les deux entités ajoutent que les écuries majeures reçoivent automatiquement une large part des revenus en plus de disposer d’énormément de pouvoir au sein du Groupe Stratégique F1, ce qui est injuste pour les petites équipes.

Todt affirme depuis longtemps être en désaccord avec la distribution des revenus commerciaux en F1. Puisqu’il ne peut influencer la répartition des revenus, le Français affirme être en faveur de l’introduction d’un moteur à bas coût.

Interrogé pour savoir s’il croyait que l’enquête de l’Union Européenne forcerait la F1 à changer son mode de fonctionnement, Todt répond : “Je ne peux prédire ce qui risque de survenir, mais à titre de président de la FIA, je suis très détendu à ce sujet. Tout ce qui en découlera ne sera que positif pour la FIA”.

La distribution des revenus

Jean Todt a été très proactif au cours des dernières semaines en tentant d’imposer des solutions qui assureraient la survie des petites écuries. Il a exprimé toute sa frustration quand sa proposition de fixer un prix maximal pour les moteurs de F1 fut refusée par Ferrari. Il est convaincu que le système actuel n’est pas aussi juste qu’il le devrait.

Il est injuste de faire payer aussi cher des moteurs à de petites équipes aux moyens financiers limités et qui n’ont pas accès à suffisamment de revenus commerciaux”, dit-il à propos des tarifs exigés par les constructeurs pour leurs moteurs.

Avec l’aide de mes collègues, nous avons tenté de trouver des solutions. Nous ne pouvons pas modifier la distribution des revenus, car cela dépend directement du détenteur des droits commerciaux. Alors,nous devons avoir une certaine influence sur la règlementation. La seule option est d’introduire un moteur moins cher qui permettrait aux petites équipes d’être compétitives.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags f1, ferrari, fia, todt