Todt : "La situation de Ferrari n'est pas d?sastreuse"

Les événements du Grand Prix du Canada n'ont pas souri à Ferrari puisque Kimi Räikkönen doit se contenter de la cinquième place alors que Felipe Massa a été disqualifié après avoir ignoré le feu rouge dans les stands

Les événements du Grand Prix du Canada n'ont pas souri à Ferrari puisque Kimi Räikkönen doit se contenter de la cinquième place alors que Felipe Massa a été disqualifié après avoir ignoré le feu rouge dans les stands.

La victoire de Lewis Hamilton complique encore plus la tâche de l'écurie italienne qui compte désormais 28 points de retard au championnat du monde des constructeurs.

Un sursaut d'orgueil sera indispensable aux Etats-Unis. Avant de se rendre sur le sol américain, Jean Todt fait un petit bilan de la situation de la Scuderia, refusant de parler de catastrophe pour son équipe.

"Il reste encore onze courses donc en travaillant bien, il suffit de deux points par course. A chaque fois ça se complique un peu mais ce n'est pas une raison pour ne pas y croire."

"Depuis le début de la saison, nous avons décroché la pole à quatre reprises sur six courses et nous avons remporté trois Grands Prix, donc je ne pense pas que l'on puisse dire que c'est un désastre pour Ferrari."

"Nous ne sommes pas satisfaits de tout ça, mais vous pouvez voir qu'il y a d'autres équipes très compétitives qui n'ont pas gagné de course et qui n'ont pas fait quatre pole position. Tout personne raisonnable peut comprendre ça."

Même si Jean Todt reconnaît que Ferrari n'était pas en mesure de rivaliser avec McLaren ce week-end, le patron de la Scuderia s'attend à un Grand Prix plus ouvert à Indianapolis.

"Sur ce type de circuit, la différence est sensiblement identique à celle entrevue à Monaco. Par conséquent il est indéniable qu'ils ont bien progressé. Peut-être que ce genre de tracé ne convient pas à notre voiture. Je pense que nous aurons rapidement la réponse."

"Je ne suis pas en train de dire que nous serons devant, mais au moins le circuit sera différent. Il y a de nombreux points communs entre Monte-Carlo et le Canada. Cette fois, sur une autre piste, nous aurons une idée différente de la situation."

"Bien sûr nous sommes déçus et les pilotes le sont aussi. C'est normal et le seul moyen de réagir est de faire de l'excellent travail afin de leur fournir une base solide ainsi qu'une bonne voiture. C'est tout."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Jean Todt
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités