Todt défend le "miracle" des changements réglementaires pour 2019

partages
commentaires
Todt défend le
Co-auteur: Adam Cooper
20 mai 2018 à 07:00

Le président de la FIA, Jean Todt, a défendu l'instance dirigeante contre les critiques sur les modifications récemment annoncées de la réglementation aérodynamique pour la saison 2019.

En réduisant le niveau d'appui, en premier lieu au travers d'un aileron avant simplifié, la FIA espère faciliter les dépassements, mais Sebastian Vettel a qualifié la situation "d'un peu comique", en raison du fait que la F1 a introduit la nouvelle réglementation aérodynamique l'an passé seulement et a décidé de déjà l'amender.

"Nous entendons sans cesse de la part des pilotes que les voitures ne peuvent pas se rapprocher les unes des autres", a déclaré Todt. "Je lis les transcriptions de conférence de presse, ils se plaignent tous. Et ils [courent] à l'avant. Vous imaginez ce que c'est d'être à l'arrière ? J'estime que si nous comprenons que quelque chose est mauvais, nous devrions essayer de trouver une solution. Nous disons tous que nous voulons une meilleure discipline, un meilleur spectacle, donc faisons quelque chose."

"D'un côté les gens disent 'Attendons 2021' [année lors de laquelle une refonte réglementaire doit avoir lieu, en marge de la nouvelle formule moteur], donc nous disputerions 2018, 2019 et 2020 en sachant qu'il y a un problème qui fait du tort à la discipline."

"Dans ce cas, nous avons interrogé des ingénieurs compétents pour régler le problème. Ils ont expliqué que quand la voiture se rapproche, en raison de l'aéro à l'avant, à moins d'être 1,5 seconde [plus rapide au tour], vous ne pouvez pas effectuer le moindre dépassement. Donc vous parlez avec les ingénieurs et vous demandez : 'Pensez-vous que nous puissions faire quelque chose pour améliorer la situation ?' Et ils ont dit qu'ils le pouvaient."

Avant de faire des propositions formelles pour les changements en vue de 2019, la FIA a invité les équipes à utiliser leurs ressources aérodynamiques propres pour rechercher des solutions potentielles, faisant de ce changement celui qui s'appuie le plus sur des preuves et des recherches de l'Histoire de la F1.

"Nous essayons d'améliorer la discipline. Nous essayons, en utilisant la bonne gouvernance – ce qui, vous le savez, n'est pas la chose la plus simple en Formule 1 –, de faire des propositions. C'est pourquoi nous avons fait cette proposition et, par miracle, elle a été acceptée."

Implication des pilotes

Certains pilotes ont exprimé de la frustration concernant le fait de ne pas être plus impliqué dans le processus de conception réglementaire, en particulier celui qui vise à générer plus de dépassements.

"Je n'ai aucune idée de ce qu'ils ont changé", a déclaré Ricciardo concernant les règles 2019. "Je ne sais pas si ça dépend de nous, mais nous ne devrions pas avoir à demander 'Pouvez-vous nous impliquer ?', parce que nous sommes ceux qui pilotons et, même si nous ne sommes pas ingénieurs, nous sommes ceux qui savons ce qui se passe en situation de course."

"Nous devrions être consultés à ce sujet ou nos opinions devraient être entendues. Quand nous, les pilotes, en parlons, c'est le problème. Et beaucoup d'entre nous pourraient être d'accord, mais nous savons que nos équipes ne le seraient pas, et c'est là que c'est difficile."

Mais Todt a répondu à cela en pointant du doigt le fait que les pilotes ne saisissaient pas les opportunités d'être impliqués. "J'ai toujours essayé, tout le temps, d'écouter ce que les pilotes disaient. Et les pilotes ont été invités à participer. Je [les] ai invités à faire quelque chose. Je les respecte, mais ils ont des accès et malheureusement, très souvent, il y a une réunion et ils n'y viennent pas. Nous accueillons et invitons les pilotes à participer. Ça dépend des pilotes."

Prochain article Formule 1
Leclerc : "J'apprends deux fois plus" face à Alonso

Article précédent

Leclerc : "J'apprends deux fois plus" face à Alonso

Article suivant

La faiblesse de Red Bull en qualifs met "trop de pression" aux pilotes

La faiblesse de Red Bull en qualifs met "trop de pression" aux pilotes
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Type d'article Actualités