ToileF1 Award : Déception pilote de l’année

Pour la 60ème édition du championnat du monde de Formule 1, 25 pilotes différents ont pris le départ d’au moins un Grand Prix

ToileF1 Award : Déception pilote de l’année

Pour la 60ème édition du championnat du monde de Formule 1, 25 pilotes différents ont pris le départ d’au moins un Grand Prix. Certain ont ébloui les dimanches après-midi par leur coup de volant en piste tandis que d’autres ont grandement déçu.

Il se pourrait que l’on ait placé trop d’espoir dans ces pilotes mais tout pilote de Formule 1 se doit de démontrer qu’il a sa place dans la catégorie reine du sport automobile. Par deux fois cette saison, des pilotes qui entraient dans leur deuxième saison en Formule 1 ont été remplacés par de jeunes pilotes prometteurs qui ont eu beaucoup de mal à prendre la mesure d’une monoplace qu’ils n’avaient jamais conduit.

L’interdiction des essais privés depuis le début de la saison peut être une des explications des différentes déceptions de la part de ces pilotes mais, le monde de la F1 est cruel et il ne permet pas ces erreurs de parcours. ToileF1 décernera ici, à la fin de cet article, un Award au pilote qui a le plus déçu cette saison.

- Gregory Demoen :
Ils sont nombreux à avoir déçu cette année : Sébastien Bourdais, Nelson Piquet Jr, Romain Grosjean pour ne citer qu'eux... La palme revient cependant au Brésilien qui, à mes yeux, ne méritait même pas de disputer une seconde saison de Formule 1 au vu de sa piètre première année avec Renault en 2008 et, maintenant, de ce que l'on sait pour l'affaire de Singapour...

- Thomas Criqui : Attendu au tournant après une saison 2008 un peu terne, Heikki Kovalainen n’a pas su redresser la barre en 2009. Transparent toute la saison, il cède logiquement son volant pour la saison prochaine. Outrageusement dominé par Lewis Hamilton toute la saison, il n’a jamais su s’imposer chez McLaren. Dommage car le Finlandais est sans doute capable de mieux faire...

- Ludovic Bernard : Sébastien Bourdais m’a beaucoup déçu. Il a été dominé par Sebastian Vettel en 2008, mais ce dernier avait déjà impressionné en 2007 et s’est révélé être un véritable extraterrestre. Pour 2009, je m’attendais à ce que Bourdais profite de son année d’expérience pour battre son rookie de coéquipier, Sébastien Buemi. Mais il n’a pas fallu longtemps au Suisse pour dépasser le Français. Finalement, il a peut-être mieux valu pour lui qu’il quitte la Formule 1, car il n’était visiblement pas fait pour elle.

- Julien Delfosse : J'attends beaucoup de Sébastien Bourdais pour cette saison 2009 de Formule 1. Mais il a été devancé régulièrement par un Sébastien Buemi qui, de l'avis même de Bourdais, est un excellent pilote qui a été sous-estimé en GP2. Mais Bourdais n'a pas su se dépasser pour arriver plus souvent dans les points. Il est vrai qu'il n'a pas été par une écurie dont nous ne parlerons pas du comportement.. Le fait est que Sébastien n'est plus en F1 et il n'a toujours rien prouvé dans la catégorie reine du sport automobile. Mais pour cela, il lui faudrait une écurie qui sache l'écouter..

- Dorian Reversé : On pourrait très vite désigner Nelsinho Piquet, cependant, il n’a pas eu la chance d’être dans de bonnes conditions. Cependant j’attribue ce titre à Sébastien Bourdais. Malmené lors de sa première année car confronté au très talentueux Vettel, il n’a cependant pas fait le poids une nouvelle fois face à un autre rookie cette saison en la personne de Sebastian Buemi. Il ne finit même pas la saison suite à un début décevant. Peut être qu’il n’est tout simplement pas fait pour la F1.

- Thierry Prulhière : L’affection que je peux porter au sympathique Trulli ne lui permettra pas d’échapper à la sanction. Son inconstance finit par lasser. Coupler à une Toyota tout aussi inconstante, la saison du pilote italien laisse un goût amer et son coup de sang contre Suttil au grand-prix du Brésil est de trop. Cette année les chances de victoires étaient réelles, il y avait potentiellement quatre ou cinq occasion très nettes pour réussir un très bon résultat. A aucun moment de la saison, et malgrè son expérience, Jarno n’aura trouvé le moyen de mettre boût à boût tout les bons ingrédients. Ne serait-ce pas la saison de trop ?

- Thibault Hallouin : Le pilote français Sébastien Bourdais m'a particulièrement déçu cette saison. Après une saison 2008 où il avait été dominé par Vettel, on se disait qu'on comparé peut être Bourdais a un pilote énorme par le talent, mais cette année, face à un nouveau, Buemi, il n'a pas su être à la hauteur des attentes que l'on avait après une très belle carrière nord-américaine. Mais au delà de la piètre performance en piste, il s'est distingué par sa mauvaise foi et sa capacité incroyable à toujours trouver une raison ou un responsable, sans jamais penser au problème qui se situait entre le volant et le moteur. Dommage, il avait certainement les capacités de faire quelque chose de bien.

- Benoît Fraikin :Pour être déçu d’un pilote, il faut déjà en attendre quelque chose, ce qui élimine d’office Nelson Piquet Junior ou Jaime Alguersuari. Ma vraie déception est Heikki Kovalainen. Le Finlandais n’a pas été au niveau cette saison (il ne l’a jamais vraiment été d’ailleurs). Quand je lis qu’il pourrait retourner chez Renault j’ai un petit sourire. En résumé, dégagez y’a rien à voir.

Verdict : Sébastien Bourdais remporte la palme de la déception pilote de cette saison. Le Français était attendu au tournant, mais dans une écurie comme Toro Rosso, il n'a pas pu se développer pour arriver à la hauteur des espérances du public français, en attente d'un nouveau champion comme l'était Alain Prost.

Classement :
- Sébastien Bourdais : 3 votes
- Heikki Kovalainen et Nelson Piquet Jr : 2 votes
- Jarno Trulli : 1 vote

partages
commentaires
ToileF1 Award : Meilleure équipe de l’année
Article précédent

ToileF1 Award : Meilleure équipe de l’année

Article suivant

Ecclestone mise sur Vettel pour 2010

Ecclestone mise sur Vettel pour 2010
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021