Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
04 sept.
EL1 dans
22 jours
11 sept.
Prochain événement dans
29 jours
25 sept.
EL1 dans
43 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
57 jours
23 oct.
Prochain événement dans
71 jours
31 oct.
Prochain événement dans
79 jours

Tony Fernandes : "La F1 a été un désastre pour moi"

partages
commentaires
Tony Fernandes : "La F1 a été un désastre pour moi"
Par :
30 janv. 2018 à 09:30

S'exprimant avec franchise sur l'aventure Lotus/Caterham en Formule 1, Tony Fernandes admet l'échec cuisant que celle-ci a été.

Heikki Kovalainen, Lotus T127
Tony Fernandes, Heikki Kovalainen
Heikki Kovalainen, Lotus T127
Heikki Kovalainen, Tony Fernandes, Jarno Trulli, Ansar Ali, Kamarudin Meranun
Tony Fernandes, directeur d'équipe, Lotus Racing
Heikki Kovalainen, Lotus T128
Alexander Rossi, Caterham CT03
Tony Fernandes, directeur d'équipe, Team Lotus
Will Stevens, Caterham CT05 Renault
Heikki Kovalainen, Caterham CT01

En septembre 2009, le retour de Lotus en Formule 1 était annoncé avec une structure basée dans le Norfolk, près du siège historique de la marque. À sa tête, l'homme d'affaires Tony Fernandes, connu pour la réussite de sa compagnie aérienne AirAsia.

Loin du milieu de tableau, l'écurie a néanmoins été la meilleure des nouveaux teams dès 2010 avant de se rapprocher lentement mais sûrement du peloton jusqu'à mi-2012, moment à partir duquel son niveau de performance n'a fait que décliner jusqu'à sa faillite fin 2014. Elle n'aura au final pas marqué le moindre point en cinq saisons – deux en tant que Lotus et trois sous le nom de Caterham.

"La Formule 1 a été un désastre pour moi", reconnaît son fondateur Tony Fernandes dans une interview accordée à la BBC. "Mais j'étais sur la grille, avec des marques parmi les plus grandes. Et pour moi, la vie n'est pas qu'une histoire de succès, il s'agit de faire des choses en lesquelles on croit. Il y a Ferrari, McLaren, Frank Williams était mon héros, et j'étais sur la même grille. Tout au fond, mais j'étais sur la même grille !"

Le projet des drastiques budgets plafonnés

L'une des principales raisons de l'échec de Caterham – et des autres nouvelles équipes de 2010 – est le budget plafonné à 40 millions de livres (environ 50 millions d'euros à l'époque) suggéré avec insistance par Max Mosley, alors président de la FIA, qui n'a finalement pas pu mettre son projet en œuvre. À titre de comparaison, le plus petit budget en 2017 était celui de Force India, avec 97M£ (111M€ au taux de change actuel).

"Primo, Max Mosley m'avait promis que la F1 allait diviser ses coûts de moitié pour que chacun ait véritablement ses chances, mais ça ne s'est jamais fait", déplore Fernandes. "En fait, les coûts n'ont fait qu'augmenter. La discipline est devenue dominée par les ingénieurs, les constructeurs sont arrivés, ce n'était plus viable. Tout le monde est en difficulté maintenant, et la Formule 1 est un peu devenue une procession."

Le Malaisien dresse un portrait peu reluisant de la catégorie reine du sport automobile dans son état actuel, estimant que les inégalités financières ne font que se creuser dans tous les domaines.

"J'ai commencé à regarder la Formule 1 quand je suis venu à l'école ici [au Royaume-Uni]. Eddie Jordan pouvait arriver, créer une équipe, et la même année ou l'année d'après, il pouvait gagner une course. Ça ne se produira plus jamais", estime Fernandes – rappelons que Jordan Grand Prix a remporté sa première victoire au Grand Prix de Belgique 1998, pour sa huitième saison en F1.

"Haas fait du bon travail en ce moment, mais il est en NASCAR depuis très, très longtemps. C'est dur. Et quand j'étais petit, j'adorais les pilotes, mais maintenant, beaucoup d'entre eux doivent payer pour avoir un baquet, et certains des meilleurs talents n'arriveront jamais en Formule 1. C'est triste."

 
Max Verstappen, guidé par Jos et son "second père" Helmut Marko

Article précédent

Max Verstappen, guidé par Jos et son "second père" Helmut Marko

Article suivant

L'ancien responsable du GP d'Australie F1 est décédé

L'ancien responsable du GP d'Australie F1 est décédé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Caterham F1 , Team Lotus Boutique
Auteur Benjamin Vinel