Contenu spécial

10 des trophées les plus bizarres décernés en F1

Le podium du GP du Canada 2024 est entré dans les annales puisque, pour la première fois en F1, les trophées décernés ont été conçus grâce à l’intelligence artificielle. En cet honneur, découvrez dix des trophées aux designs les plus originaux attribués à un vainqueur de Grand Prix en Formule 1.

Ayrton Senna, 1st position, Gerhard Berger, 2nd position, and Alain Prost, 3rd position, on the podium. Senna raises his trophy.

En Formule 1, les trophées décernés à la fin de chaque course doivent respecter certaines règles : ils doivent afficher le logo de la F1, l’appellation officielle de la compétition et la position du pilote à l’arrivée. À cela s'ajoutent quelques spécifications concernant leur taille et leur poids. Outre ces quelques conditions, les créateurs des coupes ont quasiment carte blanche au niveau des designs.

Ces libertés ont parfois mené à des concepts uniques ces dernières années, voyant certains Grands Prix faire preuve d'une grande créativité dans la conception de leurs trophées. Voici une liste de dix trophées parmi les plus étranges de l'histoire de la F1 décernés aux vainqueurs de GP...

Grand Prix de Saint-Marin - Le trophée doré

Ayrton Senna célèbre sa première victoire avec McLaren au GP de Saint-Marin 1988 aux côtés d'Alain Prost (2e) et Nelson Piquet (3e).

Ayrton Senna célèbre sa première victoire avec McLaren au GP de Saint-Marin 1988 aux côtés d'Alain Prost (2e) et Nelson Piquet (3e).

Photo de: Motorsport Images

Le Grand Prix de Saint-Marin avait l'habitude de décerner à son vainqueur l'un des trophées les plus étranges qui soient. Recouvert d'or, celui-ci reposait sur un socle où figuraient tous les vainqueurs du GP de Saint-Marin, tandis que le logo de l'Automobile Club de Bologne, ville voisine du circuit d’Imola, était placé juste au-dessus. L'élément le plus distinctif était cependant la figure tenant un trident qui se trouvait au sommet du trophée.

Ce modèle a été utilisé jusqu'au funeste GP de Saint-Marin de 1994 théâtre de la mort d’Ayrton Senna et de Roland Ratzenberger. À partir de 1995, le trophée des vainqueurs a été doté d'un bol noir et argenté. Le trophée doré a notamment été décerné à Nigel Mansell, vainqueur de la course de 1992, qui l’a cédé pour 28 800 livres sterling à l’occasion d'une vente aux enchères en 2023 !

Grand Prix du Brésil 1989 - Nigel Mansell se coupe avec le trophée

Nigel Mansell sur le podium du GP du Brésil 1989.

Nigel Mansell sur le podium du GP du Brésil 1989.

Photo de: Motorsport Images

Les trophées remis à l'issue du Grand Prix du Brésil dans les années 1980 avaient eux aussi un design assez particulier : une base noire surmontée de six piliers servait de support à une coupe dotée d'ailes dorées. Mais l'histoire qui se cache derrière le trophée de la saison de 1989 le rend encore plus insolite.

Alors que Mansell s'apprêtait à soulever le trophée du vainqueur après avoir remporté la course lors de ses débuts chez Ferrari en 1989, il s'est coupé un doigt en le posant sur l'un des piliers de la coupe plutôt aiguisés. La soudaine douleur a évidemment surpris le Britannique, si bien qu'il a trébuché de la première marche du podium, avant de se faire ausculter par les personnes présentes à côté de l’estrade !

Grand Prix du Mexique 1989 - Le pichet en cuivre

Ayrton Senna, vainqueur du GP du Mexique de 1989.

Ayrton Senna, vainqueur du GP du Mexique de 1989.

Photo de: Sutton Images

La saison 1989 a donné lieu à des trophées au design très particulier, et le GP du Mexique de cette année-là n'a pas fait exception. Ayrton Senna a remporté la course avec une avance de plus de 15 secondes sur son dauphin. Sa récompense ? Un pichet en cuivre inspiré de certains modèles de crachoirs anciens. Objet datant du XIXe siècle, utilisé notamment pour se débarrasser du tabac à chiquer par exemple, la cruche mesurait 35,6 cm de haut et pesait environ 1,6 kg. L'inscription "Grand Premio de Mexico 1er Lugar Piloto", qui signifie "Grand Prix de Mexico, pilote à la 1re place" en espagnol, était imprimée sur le devant.

Mais étant pilote McLaren, Senna n'a pas pu garder le trophée original, car l'écurie britannique est historiquement connue pour conserver tous ceux que remportent ses pilotes. Le Champion du monde brésilien a donc commandé une réplique exacte, qui est le seul trophée obtenu par Senna chez McLaren et qui soit visible en dehors de la collection de l’équipe à Woking.

Grand Prix d'Espagne - Le trophée Tio Pepe

Ayrton Senna, vainqueur du GP d'Espagne de 1986.

Ayrton Senna, vainqueur du GP d'Espagne de 1986.

Photo de: Rainer Schlegelmilch

Le circuit de Jerez, en Andalousie, a accueilli le Grand Prix d'Espagne de Formule 1 de 1986 à 1990, épreuve qui a vu notamment Nigel Mansell remporter la course, ou encore Senna ou Alain Prost s'y imposer à deux reprises. Le Champion du monde 1992 aurait d’ailleurs facilement pu décrocher une deuxième victoire sur le tracé andalou. En 1986, le Britannique a terminé à seulement 0,014 seconde de Senna, troisième écart le plus faible entre une première et une deuxième place dans l'histoire de la F1.

Le trophée de Jerez était lui aussi assez loufoque. Il était la parfaite représentation de l'association de la ville avec le Xérès, un vin blanc cultivé dans la région. Le trophée avait la forme d'une bouteille de Xérès de la marque Tio Pepe (dont le symbole surplombe aussi le circuit), avec son emblématique chapeau et sa guitare espagnole miniature.

Grand Prix d'Europe 1993 - Le trophée Sega

Ayrton Senna, victorieux, brandissant le trophée Sega.

Ayrton Senna, victorieux, brandissant le trophée Sega.

Photo de: LAT Photographic

Le trophée Sega est sans doute l'un des plus célèbres dans l'histoire de la F1. Ce concept faisait partie d'une vaste campagne de marketing de la marque de jeux vidéo japonaise, qui sponsorisait l'écurie Williams à l'époque. Le logo de Sega était visible pratiquement partout sur le circuit de Donington Park, depuis les panneaux publicitaires jusqu'aux panneaux en arrière-plan du podium !

Mais cette campagne n’a pas été la principale attraction du week-end, puisque que la course de dimanche a été un véritable récital de la part de Senna qui, après être tombé au cinquième rang au premier virage, a progressivement et en quelques virages repris la tête, avant de remporter le Grand Prix avec une avance de 1’23"199 sur son poursuivant.

Lire aussi :

La photo de Senna soulevant le trophée orné d'une statuette dorée de Sonic le hérisson, le personnage le plus célèbre de la marque, surmontant le logo Sega, est restée gravée dans l'esprit de nombreux fans. Malheureusement, le patron de McLaren de l'époque, Ron Dennis, n'appréciait guère le trophée et l'équipe l'a mis au placard dans l'une de ses réserves avant de finalement l'exposer à l'intérieur du McLaren Technology Centre en 2020. Il ne s'agissait cependant pas du trophée officiel de 1993...

Grand Prix d'Australie - Trophée Foster's

Thierry Boutsen (Williams) vainqueur du GP d'Australie 1989 aux côtés de son coéquipier Riccardo Patrese (3e).

Thierry Boutsen (Williams) vainqueur du GP d'Australie 1989 aux côtés de son coéquipier Riccardo Patrese (3e).

Photo de: LAT Photographic

Senna a remporté sa dernière victoire en F1 sept mois seulement après celle du Grand Prix d'Europe 1993. Il s'agissait de la dernière course de la saison en Australie, qu'il a gagnée avec 9,2 secondes d'avance en partant de la pole position. Il a également été le dernier pilote à recevoir le trophée inspiré de Foster's, la marque de bière blonde ayant été le sponsor principal de la course de 1986 à 1993.

Il s'agissait d'un trophée assez spécial puisqu'il représente une canette de Foster's entourée d'un cadre en or. Le trophée porte également les noms de tous les vainqueurs du GP d'Australie, ainsi que le logo de la marque australienne en haut d'un cylindre bleu placé au milieu du trophée.

Grand Prix de Grande-Bretagne 2014 - Hamilton n'aime pas le changement

Lewis Hamilton vainqueur de son Grand Prix à domicile en 2014.

Lewis Hamilton vainqueur de son Grand Prix à domicile en 2014.

Photo de: Andy Hone / Motorsport Images

La tradition veut que le vainqueur du Grand Prix de Grande-Bretagne reçoive le trophée doré du Royal Automobile Club, introduit au début des années 1970. Mais en 2014, la tradition a été rompue en remettant un trophée à l'allure particulière, en forme du logo de Santander, une banque qui sponsorise l'événement.

Le vainqueur de la course, Lewis Hamilton, n'a pas vraiment apprécié ce changement, demandant "Où est le trophée en or ?" une fois sur le podium. L'Anglais a finalement reçu le trophée original lors de la conférence de presse d'après-course. L'année suivante, Hamilton s'est de nouveau plaint que de nombreux trophées de F1 n'avaient plus vraiment de signification historique.

Grand Prix de France - Le trophée King Kong

Max Verstappen soulève son trophée vainqueur du GP de France.

Max Verstappen soulève son trophée vainqueur du GP de France.

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Le GP de France a décerné l'un des trophées les plus uniques de la F1 de 2018 à 2022, lorsque le Circuit Paul Ricard organisait l'événement. Les trois premiers pilotes ont reçu un trophée représentant un King Kong tenant un pneu Pirelli, de couleur blanche certaines années et à celles du drapeau français d'autres années. Le trophée a été conçu par le sculpteur et artiste français Richard Orlinski et est une copie de la statue de King Kong grandeur nature qui se trouve sur le circuit.

Grands Prix du Japon et des États-Unis 2023 - Un bisou, un bisou !

Max Verstappen et son trophée à Suzuka en 2023.

Max Verstappen et son trophée à Suzuka en 2023.

Photo de: Andy Hone / Motorsport Images

Le GP du Japon 2023 a fait fort en présentant pour la première fois un trophée qui s'active par… un baiser ! Une fois que le pilote a embrassé le prix, celui-ci s'illumine aux couleurs du drapeau national du vainqueur, le trophée s'adapte également en fonction des pilotes grâce aux empreintes labiales de chaque participant. Conçu par la marque italienne Pininfarina, il s'agissait d'un défi visant à trouver différentes façons d'intégrer des technologies plus intelligentes via les trophées.

C'est Max Verstappen qui a eu l'honneur d'embrasser le trophée cette année-là, le drapeau néerlandais est donc apparu sur celui-ci, initialement entièrement blanc. Verstappen a également remporté le GP des États-Unis un mois plus tard, où était décernée la même coupe, le triple Champion du monde s'est donc de nouveau retrouvé en tête à tête avec son prix.

Grand Prix du Canada 2024 - Un trophée généré par l'IA

Max Verstappen, Red Bull Racing, vainqueur, soulève le trophée

Max Verstappen, Red Bull Racing, vainqueur, soulève le trophée

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Le trophée conçu par l'intelligence artificielle pour le GP du Canada 2024 est le fruit de la collaboration entre la F1 et le partenaire de la discipline Amazon Web Services. AWS, spécialisé dans le cloud computing, a étudié une série de modèles de trophées virtuels créés par une IA générative avant qu'un modèle soit finalement retenu. Celui-ci a ensuite été réalisé par un orfèvre basé au Royaume-Uni.

Le résultat est un trophée à l'allure futuriste, qui représente une forme de flux d'air torsadé ressemblant à une figure aérodynamique complexe. Encore une fois, il est revenu à Max Verstappen !

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Alpine n'aura "pas d'évolutions dans un avenir proche" selon Gasly
Article suivant McLaren ne craint pas un retour sur terre brutal à Barcelone

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France