Toro Rosso a progressé dans le domaine aéro

Arrivé il y a un an chez Toro Rosso pour remplacer Giorgio Ascanelli, James Key a tiré un bilan très positif des progrès effectués par l'écurie italienne ces derniers mois

Arrivé il y a un an chez Toro Rosso pour remplacer Giorgio Ascanelli, James Key a tiré un bilan très positif des progrès effectués par l'écurie italienne ces derniers mois. C'est sur le plan aérodynamique que Key a vu le plus de changement au sein de la petite sœur de Red Bull.

Septième du championnat Constructeurs à l'heure actuelle, Toro Rosso réalise une saison plus aboutie que la précédente jusqu'à présent, en prenant notamment le dessus sur Sauber et Williams.

"Nous apportons beaucoup de choses en piste, et beaucoup de concepts et d'idées différents ont été développés", a expliqué James Key à Autosport. "Beaucoup d'efforts ont été consacrés à la manière dont nous travaillons, la manière de structurer les choses par rapport à nos objectifs, et nous savons donc ce que nous essayons d'accomplir."

Bien qu'utilisant toujours une soufflerie à l'échelle 50%, plutôt que les 60% autorisés par le règlement, Toro Rosso se satisfait des résultats obtenus dans le domaine aéro cette année. L'écurie utilise une soufflerie basée à Bicester, en Grande-Bretagne, autour de laquelle elle a formé une nouvelle équipe de 80 personnes. A terme, l'objectif est de rapprocher le travail de cette équipe de celui du reste de l'écurie, qui est basée en Italie, à Faenza.

"Ce n'est pas parfait, mais la bonne chose c'est que ça ne nous apporte pas de mauvaises choses", se félicite Key. "Ce n'est pas la meilleure soufflerie. Elle est à 50%, ce qui est assurément un désavantage, mais ce n'est pas un énorme désavantage."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso , Sauber , Williams
Type d'article Actualités