Toro Rosso : Bourdais crée la sensation

Sebastian Vettel avait brillé samedi en qualifications, mais aujourd'hui c'est Sébastien Bourdais qui a fait preuve d'une belle maîtrise

Sebastian Vettel avait brillé samedi en qualifications, mais aujourd'hui c'est Sébastien Bourdais qui a fait preuve d'une belle maîtrise. Alors qu'il était en queue de peloton, le français est revenu en quatrième position, avant qu'un problème mécanique le pousse à abandonner à deux tours du drapeau à damiers.

Son jeune équipier a eu moins de réussite puisque sa course a pris fin dès le premier virage, après un accrochage qui a impliqué plusieurs monoplaces.

Sébastien Bourdais (7e - abandon) :


"Ce n'est pas la première fois que je suis confronté à la déception en sport automobile et ce ne sera pas la dernière non plus, mais ce qui est important c'est que l'équipe a très bien travaillé, en réagissant rapidement, me rappelant dans les stands dès que les feux de la seconde voiture de sécurité se sont éteints. C'est un excellent appel."

"Ensuite c'était bien parce que j'avais de l'essence et les autres devant devaient encore ravitailler. C'était très dur parce que j'avais beaucoup de pression venant de derrière, d'abord avec une BMW et ensuite ce fut au tour d'Alonso et Kovalainen. A un moment, j'ai décidé de ralentir un peu mais j'ai constaté que je commettais quelques erreurs, donc j'ai attaqué encore plus fort et j'ai creusé un léger écart."

"J'osais à peine regarder le panneau des stands mais je savais que la fin de la course était proche. Au départ j'ai en retrait car j'étais très chargé et je rencontrais quelques difficultés. Mais ensuite j'ai repris les choses en mains et après le restart ma radio ne fonctionnait plus donc j'ai été un peu pris de court par le feu vert."

"Mais remonter de la dernière place à la quatrième représente un excellent début. Je crois que nous marquons deux points et pour un premier Grand Prix ce n'est pas trop mal."

Sebastian Vettel (abandon) :


"Mes problèmes ont commencé au départ lorsque j'ai calé. Il n'y avait rien que je puisse faire contre ça parce que ce n'était pas de ma faute. Du coup j'ai chuté dans la hiérarchie et en attaquant le premier virage j'avais Kimi sur ma gauche et Jenson à droite."

"J'ai essayé de rester aussi proche que possible de Kimi afin de laisser suffisamment de place à la voiture placée à droite. Ensuite, alors que je prenais le virage, j'ai senti que j'étais percuté au niveau de ma roue arrière droite. Cela m'a envoyé en tête-à-queue et j'ai été au centre d'un accrochage. C'est très décevant."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sébastien Bourdais , Sebastian Vettel
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités