Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
8 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
29 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
43 jours

Toro Rosso cherche encore la raison de ses défaillances pneumatiques

partages
commentaires
Toro Rosso cherche encore la raison de ses défaillances pneumatiques
Par :
Traduit par: Guillaume Navarro
25 nov. 2016 à 17:30

La réponse aux nombreuses crevaisons récentes rencontrées par Toro Rosso n'est pas encore connue.

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11 avec le Halo
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11 rentre aux stands avec une crevaison

L’équipe Toro Rosso n’est toujours pas certaine de disposer de la réponse quant à ce qui a pu causer les crevaisons rencontrées par Daniil Kvyat lors des Essais Libres, à Abu Dhabi.

Le pilote russe a manqué une grande partie de la première séance en raison d’une délamination de son pneu arrière gauche. Mais les choses sont devenues plus inquiétantes lorsqu’un problème similaire s’est déclaré en EL2. Par précaution, Carlos Sainz a lui aussi été immobilisé et c’est ainsi avec seulement 9 tours au compteur que le team italien a conclu sa seconde séance d’Essais Libres.

Le plus préoccupant pour Toro Rosso est qu’il ne s’agit pas d’un problème isolé : en effet, le team a déjà connu un certain nombre de crevaisons inexpliquées sur les dernières courses. Franz Tost, directeur d’équipe, admet encore chercher la réponse à ce problème.

"Après avoir connu deux défaillances sur la roue arrière de Daniil aujourd’hui, il a été décidé d’éviter de renvoyer Carlos en piste car nous n’avions pas encore compris à 100% d’où venait le problème", admet-il.

"Nous allons maintenant travailler dur ce soir, de concert avec les ingénieurs de Faenza, et espérons que ce sera réglé demain."

Toro Rosso est mathématiquement certain de conserver la septième place du championnat du monde des constructeurs ce week-end, mais peut encore prétendre, en cas d’excellent week-end, au sixième rang détenu par McLaren, qui dispose d’une avance de 12 points.

Article suivant
Hamilton vise une pole qui lui échappe depuis 2012

Article précédent

Hamilton vise une pole qui lui échappe depuis 2012

Article suivant

Rosberg - Le graining sur les pneus avant est le principal problème

Rosberg - Le graining sur les pneus avant est le principal problème
Charger les commentaires