Toro Rosso discret mais très solide à Melbourne

partages
commentaires
Toro Rosso discret mais très solide à Melbourne
Par : Basile Davoine
27 mars 2017 à 13:45

L'écurie italienne a placé ses deux monoplaces dans le top 10 en Australie, aussi bien en qualifications qu'en course.

Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, devant Fernando Alonso, McLaren MCL32, et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr.., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, devant Sergio Perez, Force India VJM10
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12

Les promesses des derniers jours d'essais hivernaux à Barcelone ont été tenues lors du Grand Prix d'ouverture, en Australie. Si l'écurie italienne avait connu des débuts difficiles le mois dernier au lancement de la STR12, elle a démontré à Melbourne que le travail avait payé depuis. Après avoir placé ses deux monoplaces en Q3, elle a décroché les points avec ses deux pilotes, auteurs d'une course solide l'un et l'autre.

"Une course compliquée !" décrit Carlos Sainz, huitième sous le drapeau à damier. "Évidemment, avec cette nouvelle génération de voitures, nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre, mais terminer huitième est un résultat raisonnable, qui me satisfait."

L'Espagnol a su respecter les consignes d'équipe pendant la course en ouvrant la porte à Daniil Kvyat, qui était sur une stratégie différente et disposait de pneus plus frais à ce moment précis. Même si cela lui a peut-être coûté la possibilité de s'attaquer à la septième place détenue par Sergio Pérez.

"C'est dommage d'avoir perdu une place sur Pérez juste après l'arrêt au stand", regrette-t-il. "J'ai eu du mal aussi après avoir laissé passer Daniil et les deux Mercedes [qui lui prenaient un tour], car mes températures avaient chuté un peu et ça m'a pris un certain temps pour retrouver le rythme. J'étais de nouveau rapide en fin de course, rattrapant la Force India, et j'étais proche de le dépasser. Si seulement il y avait eu un peu plus de tours, j'aurais pu essayer."

Neuvième à l'arrivée, après un deuxième arrêt imprévu en raison d'un problème technique, Daniil Kvyat laissait lui aussi la satisfaction dominer en inscrivant ses deux premiers points de l'année.

"Quelle bonne course ! C'est simplement dommage d'avoir dû faire un arrêt supplémentaire dans les derniers tours", souligne le Russe. "Sans ça, il aurait été possible de terminer septième, nous nous battions bien pour ça ! L'équipe a fait un travail fantastique durant tout le week-end et je suis ravi de ça. Nous devons maintenant continuer à pousser et à nous battre pour marquer plus de points." 

Compétitif et encourageant

Avec six points inscrits dès la première course, Toro Rosso peut se réjouir d'avoir affiché un niveau de performance constant au cœur du peloton, proche du rythme des Force India et de la Haas de Romain Grosjean avant l'abandon de ce dernier. 

"Cela montre que notre package est très compétitif et c'est assurément encourageant", insiste Franz Tost, directeur de l'écurie de Faenza. "En course, les deux pilotes ont pris un bon départ et ont bien défendu leurs positions. Pérez a fait une course solide en dépassant Carlos et Daniil pour terminer devant eux. Je pense que, dans d'autres circonstances, nous aurions pu le rattraper. En fin de course, Carlos était assez proche de la Force India pour la septième place, mais il a perdu le contact à cause des drapeaux bleus."

Article suivant
Raikkonen n'est certainement pas abattu après Melbourne

Article précédent

Raikkonen n'est certainement pas abattu après Melbourne

Article suivant

Stats - Vettel et Hamilton brillent à Melbourne

Stats - Vettel et Hamilton brillent à Melbourne
Charger les commentaires