Toro Rosso : le podium de l'intelligence de course pour Gasly

Comme dans un rêve, Pierre Gasly a conclu le Grand Prix du Brésil à la deuxième place après avoir tiré son épingle du jeu dans une fin de course chaotique. Le Français a répondu sur la piste comme il avait toujours souhaité le faire, trois mois seulement après sa rétrogradation chez Toro Rosso.

Toro Rosso : le podium de l'intelligence de course pour Gasly

Profitant des événements survenus entre les leaders – accrochage entre les Ferrari, puis entre Lewis Hamilton et Alexander Albon –, Pierre Gasly s'est offert une dernière ligne droite à couper le souffle, côte-à-côte avec le sextuple Champion du monde. "Le dernier tour était très excitant", ne cache pas Franz Tost, le directeur de Toro Rosso, au micro de Motorsport.com. "Je suis vraiment heureux pour Honda, et félicitations à Sakura, que nous ayons pu battre Mercedes en puissance dans cette longue ligne droite. C'était vraiment fantastique à voir."

Lire aussi :

Dans ce final dantesque, d'aucuns pensent qu'il aurait pu être tentant de ne pas résister à Hamilton – pénalisé ultérieurement – et d'assurer au moins la troisième place. Mais jamais cette éventualité n'a traversé les esprits de l'écurie italienne. "Non, non. Absolument pas", coupe Tost. "S'il y a une possibilité de se battre, il faut le faire jusqu'au bout. Peu importe, il [Hamilton] avait un aileron avant détruit. Et pour être franc, à ce stade, on n'interrompt pas le pilote à la radio en lui disant 'Laisse-le passer' ou quoi que ce soit. Sinon il va se dire : 'Quelle est est cette information stupide que l'on me donne ? Je suis là pour courir'. Non, laissons-le courir. C'est ce qu'il a fait. Et c'était la clé pour un bon résultat."

Compétitif tout au long du week-end

Pierre Gasly, Toro Rosso, deuxième, sur le podium

Sans cette fin de course rocambolesque, Pierre Gasly aurait vraisemblablement terminé sixième, à cette fameuse place de "meilleur des autres" suite à l'abandon de Valtteri Bottas. En soi, ce résultat aurait évidemment déjà été vécu comme un accomplissement, alors que le Normand parlait déjà de "pole position" pour décrire sa septième place décrochée au terme des qualifications. Outre l'opportunisme récompensé des derniers tours, son patron retient ainsi la course parfaite qu'il a livrée, reposant selon lui sur une qualité qu'il a plusieurs fois martelée : l'intelligence.

"Le fait qu'il termine deuxième est une chance ici, car c'est grâce aux Ferrari ; je vais aussi aller voir Binotto pour lui dire merci, non ?", s'amuse Franz Tost. "Cependant, il aurait terminé sixième sans aucun problème. Et c'est bien. Nous avons trouvé un bon compromis dans les réglages. Ici à Interlagos, la longue ligne droite est très importante, et nous étions parmi les plus rapides. Mais il faut être attentif à l'infield et il a piloté très intelligemment, en préservant ses pneus à la sortie du virage 4, du virage 6 et du virage 11, pour ne pas les surchauffer. Surtout les pneus tendres avec 110 kg de carburant au départ."

"La manière dont il l'a fait était vraiment très mature, et je dois dire que durant la course, lorsque Kimi [Räikkönen] a attaqué, il a immédiatement répondu en étant un ou deux dixièmes plus rapide que lui. C'était une manière de dire : 'Aucune chance que tu me doubles'. C'était très intelligent. Il a clairement fait l'une de ses meilleures courses."

"Lorsque Pierre est revenu [chez Toro Rosso], il était immédiatement familier avec la voiture et l'équipe qu'il connaissait. Il n'y avait pas d'inconnues, et nous avons eu une très, très bonne collaboration dès le début. Il l'a déjà montré cette année avec des courses fantastiques. Je me souviens de Singapour, Austin, etc. Il a montré de très bonnes performances. Tout le week-end, je dois dire qu'il a été compétitif, dès le vendredi, et en qualifications il a montré que ce package, Toro Rosso et Pierre, pouvait faire un tour permettant d'être septième."

Propos recueillis par Oleg Karpov  

partages
commentaires
L'accrochage Vettel-Leclerc, une "chance" pour Ferrari
Article précédent

L'accrochage Vettel-Leclerc, une "chance" pour Ferrari

Article suivant

Brawn : "La F1 est un sport d'équipe, surtout à Maranello"

Brawn : "La F1 est un sport d'équipe, surtout à Maranello"
Charger les commentaires
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021