Toro Rosso : Pérez est 100% responsable de l'accrochage avec Kvyat

partages
commentaires
Toro Rosso : Pérez est 100% responsable de l'accrochage avec Kvyat
Par : Lawrence Barretto
30 mai 2017 à 12:31

Sergio Pérez et Daniil Kvyat étaient tous deux bien partis pour marquer des points au Grand Prix de Monaco lorsque le Mexicain a lancé une attaque à La Rascasse au 72e tour. Résultat : l'abandon pour Kvyat, tandis que Pérez s'est classé bon dernier.

Départ : Sergio Perez, Force India VJM10 et Romain Grosjean, Haas VF-17
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12, Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Franz Tost, Team Principal, Scuderia Toro Rosso
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12

À qui la faute ? La manœuvre de Sergio Pérez par l'intérieur était quelque peu ambitieuse. C'est en tout cas la conclusion que les commissaires ont tirée, infligeant au pilote Force India une pénalité de temps (sans impact sur sa position finale, car il était dernier) et des points sur sa licence.

De son propre aveu, Sergio Pérez a tout tenté, ce qui n'est pas du goût de Franz Tost, directeur de la Scuderia Toro Rosso, qui avait la possibilité de placer ses deux monoplaces dans les points pour la troisième fois en six courses.

"C'était la faute de Checo", déclare Tost pour Motorsport.com. "On ne pilote pas comme ça. Regardez ce qui est détruit : le milieu du ponton [de la voiture de Kvyat], la roue avant gauche [de celle de Pérez]. Pas besoin de discuter de qui est en tort : c'est Checo à 100%. Ça ne se fait pas. Jusqu'à cet incident, nous avions les deux voitures dans les points."

"Tout le week-end, notre voiture a été très compétitive, et Carlos a réalisé une course fantastique, il a défendu sa sixième place avec succès. Daniil était là aussi, mais il s'est fait sortir par Pérez."

L'objectif : la cinquième place

Le bilan du Grand Prix de Monaco reste positif pour Toro Rosso grâce aux performances remarquables de Carlos Sainz, qui s'est qualifié sixième et est parvenu à se maintenir à ce niveau en course. L'Espagnol a résisté à la pression imposée par Lewis Hamilton pendant les 20 derniers tours de la course.

Les prochains tracés s'annoncent moins favorables pour Toro Rosso, notamment en raison du léger déficit de puissance du moteur Renault, mais l'équipe a bon espoir de se maintenir à la cinquième place du classement général, elle qui a déjà marqué 29 points en six courses.

"Le niveau de performance dépend du circuit. Ce sera difficile pour nous au Canada et en Azerbaïdjan, mais nos ingénieurs travaillent dur pour trouver des réglages qui nous permettront de marquer des points lors de ces courses. Renault a toujours des petits développements, donc on verra."

"Nous sommes cinquièmes du championnat des constructeurs, neuf points devant Williams. Nous devons nous battre pour garder cette position, c'est notre objectif", conclut Franz Tost.

Propos recueillis par Lawrence Barretto

Article suivant
Grosjean : La gestion des températures de pneus est trop importante

Article précédent

Grosjean : La gestion des températures de pneus est trop importante

Article suivant

Haas ne veut pas d'une redistribution des revenus "socialiste" en F1

Haas ne veut pas d'une redistribution des revenus "socialiste" en F1
Charger les commentaires