Toro Rosso : Quelques tours et puis s'en vont

Comme l'a laconiquement expliqué Franz Tost à l'issue de ce Grand Prix, les courses de la Scuderia Toro Rosso sont de plus en plus courtes

Comme l'a laconiquement expliqué Franz Tost à l'issue de ce Grand Prix, les courses de la Scuderia Toro Rosso sont de plus en plus courtes. Sebastian Vettel a abandonné dès le premier tour, alors que son équipier l'a imité six tours plus tard.

Sébastien Bourdais (abandon) :


"Je ne voudrais pas dire exactement ce qu'il s'est passé tant que je n'ai pas vu le ralenti. Tout ce que je sais c'est que j'ai vérifié mes rétroviseurs et Nelson ne semblait pas en position d'attaquer, même s'il était proche de moi, mais pas suffisamment."

"J'ai freiné assez tard au virage numéro 10, j'ai commencé à prendre mon virage et soudainement, il était à mes côtés dans le virage. C'est la fin de l'histoire. C'est dommage car jusque là nous avions fait de l'assez bon travail ce week-end."

Sebastian Vettel (abandon) :


"C'est très décevant, surtout que je ne pouvais rien faire pour éviter cela. La collision s'est produite au virage numéro 4 lorsque Adrian s'est montré trop optimiste en tentant une manoeuvre de dépassement. Il a accroché une autre voiture et s'est retrouvé en tête-à-queue juste devant moi."

"J'ai essayé de rester à l'intérieur, mais je n'avais aucun moyen de passer. J'aurais pu réussir à éviter ça mais il y avait également une Super Aguri qui tentait de passer. Nous réessaierons à Istanbul. Espérons que l'on puisse avoir la nouvelle voiture assez rapidement pour quitter l'arrière du peloton, où j'ai pas mal de problèmes au départ des courses."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sébastien Bourdais , Sebastian Vettel
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités