Toro Rosso soutient le projet de moteur indépendant

partages
commentaires
Toro Rosso soutient le projet de moteur indépendant
Par : Fabien Gaillard
15 nov. 2015 à 15:10

Le directeur de la Scuderia Toro Rosso Franz Tost a soutenu l’initiative de la FIA visant à introduire un moteur indépendant et bon marché en Formule 1 en 2017.

Franz Tost, Scuderia Toro Rosso Team Principal lors de la Conférence de presse de la FIA
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10 bloque une roue au freinage
Conférence de presse de la FIA : Franz Tost, Scuderia Toro Rosso Team Principal; Monisha Kaltenborn, Sauber Team Principal; Federico Gastaldi, Directeur adjoint Lotus F1 Team; Paul Monaghan, Ingénieur en chef Red Bull Racing; et Graeme Lowdon, Président de Manor Marussia F1 Team
Carlos Sainz Jr, Scuderia Toro Rosso STR10
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR10
Federico Gastaldi, Vice-Team Principal Lotus F1 Team avec John Booth, Team Principal Manor Marussia F1 Team
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Alexander Rossi, Manor Marussia F1 Team en glisse

La FIA a indiqué vendredi avoir débuté une consultation en vue d’introduire ce moteur indépendant à la suite du veto de la Scuderia Ferrari concernant une proposition de plafonnement du coût des moteurs.

Si ce projet ne fait pas l’unanimité au sein du paddock, Franz Tost a quant à lui affiché son soutien à cette solution lors de la conférence de presse de la FIA : "Je pense que c’est une bonne idée," a-t-il déclaré. "Chez Toro Rosso, nous le soutiendrons parce que nous voulons avoir ce nouveau moteur – au moins la possibilité d’avoir le choix – parce que l’unité de puissance actuelle coûte très cher."

"Ça serait flexible et nous aurons un nouveau son. Je pense que la plupart des fans et des gens ici veulent avoir un autre moteur avec un meilleur son," a-t-il ajouté, en référence aux critiques émises depuis une saison et demie à l’encontre des V6 turbo hybride.

L’écurie Toro Rosso est très proche d’un accord avec Ferrari pour la fourniture d’un moteur 2015 la saison prochaine. Du côté de Lotus, le retour dans le giron Renault après une année avec Mercedes semble lui aussi très proche.

Baisser les prix et redonner du pouvoir aux équipes

Une situation de client qui a permis à Federico Gastaldi, le directeur adjoint de la structure d’Enstone, de prendre conscience du problème des coûts : "De notre point de vue, ça serait bon pour le sport d’avoir ce nouveau moteur. Je pense qu’il est important d’avancer dans cette direction et de garder les prix aussi bas que possible pour que nous soyons tous compétitifs."

Pour Graeme Lowdon, le directeur sportif de Manor – qui démissionnera à la fin de saison –, la présence d’un moteur indépendant pourrait permettre de redonner du pouvoir aux écuries face aux motoristes déjà présents en F1 : "Je pense que nous avons besoin d’accueillir tout ce qui est destiné à rendre le sport plus viable et, espérons, aussi, replacer entre les mains des équipes un peu plus de choses qu’elles peuvent contrôler."

"Aucune des équipes ici [lors de la Conférence de presse] ne fait des moteurs et en conséquence vous pouvez voir qu’il y a une frustration parmi certaines équipes qui n’ont pas la possibilité d’influencer pleinement leur position au championnat constructeurs. Il n’y a aucun championnat pour les motoristes et pourtant ils ont une influence énorme."

Prochain article Formule 1
Pression pneus - Massa sous investigation des commissaires

Article précédent

Pression pneus - Massa sous investigation des commissaires

Article suivant

Grosjean rêve de faire flotter le drapeau français sur le podium

Grosjean rêve de faire flotter le drapeau français sur le podium

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso , Manor Racing , Lotus F1
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités