Toro Rosso vise la sixième place de Lotus à Interlagos

partages
commentaires
Toro Rosso vise la sixième place de Lotus à Interlagos
Par : Fabien Gaillard
12 nov. 2015 à 08:45

Avant d’aborder le Grand Prix du Brésil, la Scuderia Toro Rosso est revenue à quelques encablures de l’écurie Lotus F1 au Championnat constructeurs. La sixième place est dans le viseur de ses pilotes.

Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso avec les médias
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso sur la grille
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10

Dans une fin de saison où les deux titres mondiaux sont déjà joués, ce sont les luttes pour les accessits qui vont occuper la plupart des équipes, à commencer par Toro Rosso qui occupe actuellement la septième place du classement constructeurs, à six unités de Lotus.

Un Top 6 en fin d’année permettrait à l’écurie de Faenza d’égaler la meilleure performance de son histoire, qui date de 2008. Cet objectif, Max Verstappen en fait sa priorité : "Nous sommes seulement six points derrière Lotus maintenant et nous devons réduire l’écart un peu plus et continuer à nous battre pour cette sixième position au championnat!"

Le Néerlandais revient à Sao Paulo, où il avait pu piloter l’an passé lors des Essais Libres, en vue de sa titularisation pour 2015 : "J’ai vraiment apprécié l’année dernière durant les EL1 – c’était seulement la troisième sortie en F1 de ma carrière et je me souviens que je me sentais bien plus en confiance que lors des deux précédentes [au Japon et aux Etats-Unis, ndlr]. La piste est très sympa pour piloter, elle est vraiment devenue une de mes favorites et je suis vraiment impatient d’y être à nouveau!"

Une différence de taille avec son équipier, Carlos Sainz, qui va découvrir Interlagos : "J’y ai seulement piloté sur le simulateur," précise l’Espagnol. "Je ne suis jamais allé au Brésil et je dois dire que ça semble être un circuit très intéressant. Je suis impatient d’expérimenter les montées et les descentes de la piste dans la réalité, tout autant que piloter dans les premiers virages, les esses de Senna. Vivement vendredi!"

"Même s’il y a une longue ligne droite, ça conviendra mieux à notre voiture qu’à Mexico, ce qui est bien. C’est aussi particulier parce que c’est dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, et donc c’est un autre défi pour nous," conclut pour sa part Verstappen.

 

Prochain article Formule 1
Sao Paulo - Ce qui attend les pneumatiques

Article précédent

Sao Paulo - Ce qui attend les pneumatiques

Article suivant

Garage bloqué et nouvelle péripétie pour Lotus à Interlagos

Garage bloqué et nouvelle péripétie pour Lotus à Interlagos