Tost - Le duel avec Verstappen à Singapour, un tournant pour Kvyat

Franz Tost, le directeur de l’écurie Toro Rosso, est revenu sur la difficile saison 2016 de Daniil Kvyat, tout en soulignant le fait que le Russe avait su rebondir après avoir été remplacé par Red Bull.

Tost - Le duel avec Verstappen à Singapour, un tournant pour Kvyat
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso et Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11

C’est sans doute l’un des épisodes les plus marquants de la saison 2016 de Formule 1, aussi bien en lui-même que par ses conséquences, mais l’échange de baquets entre Max Verstappen et Daniil Kvyat juste avant le Grand Prix d’Espagne a bien failli coûté très cher au Russe, qui a mis du temps à se remettre de cette désillusion.

Avant la pause estivale, Kvyat semblait clairement en grande difficulté à la fois sur le plan des résultats mais aussi sur le plan mental. Après, il a réussi à retrouver le rythme, et notamment à partir du Grand Prix de Singapour. Juste à temps pour être reconduit par Red Bull chez Toro Rosso en 2017.

Pour le directeur de la structure de Faenza, Franz Tost, le retour en forme de Kvyat n’était qu’une question de temps. "J’étais convaincu à 100% qu’il reviendrait [à son meilleur niveau] parce qu’il a montré dans le passé qu’il pouvait faire cela", explique-t-il à Motorsport.com. "En sport, en général, il y a des hauts et des bas."

"Mais si un pilote - ou un sportif en général - montre qu’il peut remporter des courses et des championnats, alors vous savez qu’il a tous les ingrédients dont il a besoin pour gagner. En conséquence, je suis convaincu que Daniil est en train de revenir, qu’il va rencontrer le succès et je m’attends à une très bonne saison de sa part en 2017."

Le duel avec Verstappen de Singapour

Le tournant de Singapour a été notable durant la course, et notamment lors d’une bataille marquante et au couteau avec Max Verstappen, qu’il a réussi à tenir en respect malgré une monoplace bien moins rapide que la RB12.

"Je pense qu'il était positif de montrer qu’il a toujours la vitesse et le contrôle de la voiture pour se battre contre Max. Et aussi pour le maintenir derrière lui. Je pense que pour sa confiance en soi, c’était très important."

"Je pense que le grand tournant a eu lieu à Singapour, où il a vraiment démontré un bon rythme en course et en qualifications aussi. Et aussi après, il a produit de belles performances. En conséquence, pour moi, il était clair qu’il devait continuer avec nous."

"Après être passé de Red Bull Racing à Toro Rosso, ça a été un moment difficile pour lui. Naturellement, vous vous affaiblissez sur le plan de la confiance. Donc ça a une influence et un impact positifs si on peut maintenir un pilote comme Max Verstappen derrière soi avec une Toro Rosso."

"Évidemment, Red Bull avait un package très compétitif, du point de vue moteur ainsi que des autres pièces, mais il a montré qu’il pouvait toujours le faire et, en parallèle, améliorer sa confiance. La partie la plus importante pour un pilote de course est d'avoir l’esprit clair et confiance en lui."

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires
McLaren - Une livrée enthousiasmante et des F1 "plus méchantes"
Article précédent

McLaren - Une livrée enthousiasmante et des F1 "plus méchantes"

Article suivant

Ferrari prêt à dérouler le "tapis rouge" pour Mick Schumacher

Ferrari prêt à dérouler le "tapis rouge" pour Mick Schumacher
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021