Wolff demeure actionnaire de l'écurie Williams

Williams a confirmé que Toto Wolff demeurait actionnaire de l'écurie à hauteur de 5% en raison de l'échec d'une transaction mais qu'il n'avait pas acquis de nouvelles parts.

Wolff demeure actionnaire de l'écurie Williams

Le mois dernier, une rumeur voulait que Wolff, directeur de l'écurie Mercedes, ait fait l'acquisition d'actions Williams, l'équipe étant en quête de nouveaux investissements afin d'assurer son avenir à long terme.

Lire aussi :

Wolff est devenu actionnaire minoritaire de Williams en 2009 avant d'en devenir le directeur exécutif en 2012, alors détenteur de 15% de l'écurie. Il a quitté Williams en janvier 2013 pour prendre la tête de Mercedes en F1, également actionnaire de cette équipe, et a dû vendre ses parts chez Williams.

Il a été annoncé en mars 2016 que Wolff avait vendu ses dernières actions à l'homme d'affaires américain Brad Hollinger, mais Claire Williams (directrice d'équipe adjointe) clarifie que la vente de ces 5% n'avait pas été concrétisée.

"Ce qui a été rapporté n'était pas vrai", déclare Claire Williams, interrogée par Motorsport.com quant à la rumeur d'un investissement récent de Wolff. "Toto, comme tout le monde le sait, a acheté des parts il y a longtemps, en 2010, à Frank [Williams] et Patrick [Head]. Il a ensuite rejoint Mercedes, et par conséquent, a forcément dû vendre ses parts."

"Brad Hollinger, qui est l'un des actionnaires minoritaires de Williams et en est directeur non exécutif, a racheté la majorité de ces parts à Toto, mais n'a pas pu concrétiser la transaction des 5% restants, qui sont donc revenus entre les mains de Toto. Ce dernier n'a pas acquis de nouvelles actions chez nous récemment. Il y a simplement eu un problème avec une transaction."

Wolff jouit d'un certain nombre d'investissements en sports mécaniques et dans l'industrie automobile, étant récemment devenu actionnaire minoritaire d'Aston Martin après le rachat de l'entreprise par Lawrence Stroll.

Williams recherche de nouveaux investisseurs afin d'assurer son avenir sur le long terme en raison de la crise du coronavirus, que ce soit via un actionnaire minoritaire ou un rachat total. L'écurie a mis un terme à son partenariat avec son sponsor titre ROKiT fin mai mais est catégorique sur le fait que son budget reste assuré pour 2020.

"Nous avons résilié, mais nous avons respecté toutes nos obligations contractuelles vis-à-vis de ROKiT", insiste Claire Williams. "C'est dommage, car ce partenariat était fantastique pour nous au début, et nous sommes incroyablement déçus d'être dans cette situation. Mais c'est comme ça, il faut tourner la page. Chez Williams, nous avons des personnes très intelligentes qui gèrent notre argent. Nous avons obtenu le budget nécessaire pour courir cette année, donc ça, ça ne change pas. Cela n'a pas d'impact sur ce que nous pouvons faire cette saison, même par rapport aux évolutions que nous avions prévues."

partages
commentaires
Racing Point n'a "pas de place" pour accueillir Vettel

Article précédent

Racing Point n'a "pas de place" pour accueillir Vettel

Article suivant

Ricciardo déclaré apte par les médecins après un crash violent

Ricciardo déclaré apte par les médecins après un crash violent
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021