Wolff demeure actionnaire de l'écurie Williams

Williams a confirmé que Toto Wolff demeurait actionnaire de l'écurie à hauteur de 5% en raison de l'échec d'une transaction mais qu'il n'avait pas acquis de nouvelles parts.

Wolff demeure actionnaire de l'écurie Williams

Le mois dernier, une rumeur voulait que Wolff, directeur de l'écurie Mercedes, ait fait l'acquisition d'actions Williams, l'équipe étant en quête de nouveaux investissements afin d'assurer son avenir à long terme.

Lire aussi :

Wolff est devenu actionnaire minoritaire de Williams en 2009 avant d'en devenir le directeur exécutif en 2012, alors détenteur de 15% de l'écurie. Il a quitté Williams en janvier 2013 pour prendre la tête de Mercedes en F1, également actionnaire de cette équipe, et a dû vendre ses parts chez Williams.

Il a été annoncé en mars 2016 que Wolff avait vendu ses dernières actions à l'homme d'affaires américain Brad Hollinger, mais Claire Williams (directrice d'équipe adjointe) clarifie que la vente de ces 5% n'avait pas été concrétisée.

"Ce qui a été rapporté n'était pas vrai", déclare Claire Williams, interrogée par Motorsport.com quant à la rumeur d'un investissement récent de Wolff. "Toto, comme tout le monde le sait, a acheté des parts il y a longtemps, en 2010, à Frank [Williams] et Patrick [Head]. Il a ensuite rejoint Mercedes, et par conséquent, a forcément dû vendre ses parts."

"Brad Hollinger, qui est l'un des actionnaires minoritaires de Williams et en est directeur non exécutif, a racheté la majorité de ces parts à Toto, mais n'a pas pu concrétiser la transaction des 5% restants, qui sont donc revenus entre les mains de Toto. Ce dernier n'a pas acquis de nouvelles actions chez nous récemment. Il y a simplement eu un problème avec une transaction."

Wolff jouit d'un certain nombre d'investissements en sports mécaniques et dans l'industrie automobile, étant récemment devenu actionnaire minoritaire d'Aston Martin après le rachat de l'entreprise par Lawrence Stroll.

Williams recherche de nouveaux investisseurs afin d'assurer son avenir sur le long terme en raison de la crise du coronavirus, que ce soit via un actionnaire minoritaire ou un rachat total. L'écurie a mis un terme à son partenariat avec son sponsor titre ROKiT fin mai mais est catégorique sur le fait que son budget reste assuré pour 2020.

"Nous avons résilié, mais nous avons respecté toutes nos obligations contractuelles vis-à-vis de ROKiT", insiste Claire Williams. "C'est dommage, car ce partenariat était fantastique pour nous au début, et nous sommes incroyablement déçus d'être dans cette situation. Mais c'est comme ça, il faut tourner la page. Chez Williams, nous avons des personnes très intelligentes qui gèrent notre argent. Nous avons obtenu le budget nécessaire pour courir cette année, donc ça, ça ne change pas. Cela n'a pas d'impact sur ce que nous pouvons faire cette saison, même par rapport aux évolutions que nous avions prévues."

partages
commentaires
Racing Point n'a "pas de place" pour accueillir Vettel

Article précédent

Racing Point n'a "pas de place" pour accueillir Vettel

Article suivant

Ricciardo déclaré apte par les médecins après un crash violent

Ricciardo déclaré apte par les médecins après un crash violent
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021