Wolff : "N'enterrez pas Vettel"

Pilote Ferrari, Sebastian Vettel connaît décidément une mauvaise passe, mais Toto Wolff, directeur de l'écurie rivale Mercedes, se garde bien de sous-estimer le quadruple Champion du monde.

Wolff : "N'enterrez pas Vettel"

C'est en tête-à-queue dans la Variante Ascari que Sebastian Vettel a perdu tout espoir de bon résultat au Grand Prix d'Italie (avec un retour en piste dangereux qui lui a valu une lourde pénalité de surcroît), un an après une pirouette similaire qui lui avait déjà coûté cher dans la Variante della Roggia.

Lire aussi :

Multipliant les erreurs depuis la saison dernière, l'Allemand reste ainsi sur 22 Grands Prix sans victoire – la deuxième pire série de sa carrière –, accuse 115 longueurs de retard sur le leader Lewis Hamilton au championnat et voit Charles Leclerc s'attirer les faveurs des tifosi grâce à ses deux victoires à Spa-Francorchamps et à Monza. Vettel n'a plus battu le Monégasque en qualifications depuis sept Grands Prix, ce qui ne lui était jamais arrivé face à un coéquipier. Le scénario de 2014, où il avait été détrôné par le jeune Daniel Ricciardo chez Red Bull, est-il en train de se répéter ?

Le deuxième, Sebastian Vettel, Ferrari, parle avec Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG

Toto Wolff, lui, se méfie d'un pilote qui avait malgré tout été le principal rival de Hamilton dans la course au titre en 2017 et en 2018 : "Je dis juste, ne l'enterrez pas. Il est quadruple Champion du monde, et la différence entre les grands pilotes et les bons pilotes, c'est que les grands sont capables de se relever. Et je ne doute pas qu'il peut le faire. Il a connu une série de mauvaises courses, et désormais il va s'agir de retrouver le niveau qu'il mérite. [Le GP d'Italie] a été une mauvaise journée pour lui, sans aucun doute."

Vettel, quant à lui, préfère voir le côté positif des choses : Ferrari a retrouvé le chemin de la victoire, certes avec Leclerc. "C'est bien pour l'équipe. De mon côté, je ne suis certainement pas satisfait de cette course, avec ce tête-à-queue. Après ça, la course était bel et bien perdue, mais au moins l'équipe a continué. L'an dernier, c'était serré avec Kimi [Räikkönen] ; cette fois, c'était certainement bien que Charles remporte finalement la victoire pour l'équipe", conclut-il.

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
McLaren veut se ressaisir après 25 points perdus sur Renault
Article précédent

McLaren veut se ressaisir après 25 points perdus sur Renault

Article suivant

Williams et Mercedes prolongent de cinq ans leur accord moteur

Williams et Mercedes prolongent de cinq ans leur accord moteur
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021