Toyota fait appel de la sanction infligée à Trulli

Comme l'avait laissé suggérer Toyota à l'issue du Grand Prix d'Australie, l'écurie nippone a fait appel de la pénalité de 25 secondes infligée à Jarno Trulli après la course

Comme l'avait laissé suggérer Toyota à l'issue du Grand Prix d'Australie, l'écurie nippone a fait appel de la pénalité de 25 secondes infligée à Jarno Trulli après la course.

Les commissaires de la FIA ont estimé que l'Italien avait dépassé Lewis Hamilton alors que les drapeaux jaunes étaient agités en raison de la présence de la voiture de sécurité en piste.

"C'est triste que ce résultat ait été remis en question. Nous avons fait appel afin de nous donner plus de temps pour étudier les données et la situation," a précisé Tadashi Yamashina, le directeur de l'écurie Toyota.

Convoqué par les commissaires, Trulli leur a expliqué que le champion du monde 2008 avait soudainement ralenti et s'était décalé vers le bord de la piste, comme s'il rencontrait un problème. Il a donc décidé de poursuivre sa route et dépasser la McLaren.

Cette explication n'a pas convaincu les décisionnaires et le pilote Toyota a reçu 25 secondes de pénalité, ce qui le repousse de la troisième à la douzième place du classement.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jarno Trulli , Lewis Hamilton
Équipes McLaren
Type d'article Actualités