Trois questions à Eric Boullier à la mi-saison

Pratiquement à la moitié de la saison, quel est votre sentiment sur la performance de l’équipe ?A l’évidence, nous avons connu de très beaux week-ends et d’autres en-dessous de nos attentes

Pratiquement à la moitié de la saison, quel est votre sentiment sur la performance de l’équipe ?

A l’évidence, nous avons connu de très beaux week-ends et d’autres en-dessous de nos attentes. Celui de l’Allemagne entre clairement dans la première catégorie et c’est ce dont nous avons besoin pour relancer nos chances au championnat. Si nous pouvons poursuivre sur cette lancée et affiner encore la voiture, nous devrions être en bonne posture pour la seconde moitié de la saison.

Pourquoi la E21 était-elle si efficace en Allemagne alors qu’elle l’était moins sur les courses précédentes?

A mon sens, le seul endroit où elle a été mal à l’aise est le Canada et cela peut être attribué à la fraicheur de la température et à l’énergie que la piste induit dans les pneus. Partout ailleurs, nous avions sans aucun doute le potentiel pour obtenir de bons résultats, donc il n’y a aucun sentiment de panique. L’Allemagne a montré ce qui peut se produire lorsque tout se déroule bien. Voir les deux pilotes sur le podium, après avoir eu tous les deux une chance de victoire à un moment donné, était particulièrement satisfaisant.

Comment jugez-vous la performance d’ensemble de l’équipe ?

La E21 a très bien fonctionné et Kimi et Romain ont superbement piloté. Nous avons eu une bonne stratégie sur le muret et quelques fantastiques pitstops. Si Kimi n’avait pas perdu du temps derrière les deux Mercedes et sans la sortie du safety car pour Romain, la victoire était à notre portée.

[Avec Lotus F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes , Lotus F1
Type d'article Actualités