Trois questions à Romain Grosjean avant le GP d’Inde

Après avoir mené le Grand Prix du Japon pendant pratiquement la moitié de la course, Romain Grosjean aborde les quatre dernières manches de la saison avec la ferme intention de surfer sur cette belle vague

Après avoir mené le Grand Prix du Japon pendant pratiquement la moitié de la course, Romain Grosjean aborde les quatre dernières manches de la saison avec la ferme intention de surfer sur cette belle vague. Le Franco-Suisse se sait en odeur de sainteté au sein de son équipe, et dispose de la confiance de son employeur, qui lui a fait savoir que le renouvellement de son contrat pour la saison prochaine n’était plus qu’une formalité. C’est donc en toute confiance que Grosjean peut aborder la prochaine épreuve du championnat, en Inde.

Après votre fantastique performance au Japon, dans quel état d’esprit abordez-vous les quatre dernières courses de la saison ?

Je me sens vraiment bien dans la voiture. Ma confiance augmente à chaque course et je suis très heureux dans l’équipe. Alors je vais continuer à travailler dur pour améliorer les domaines qui doivent encore l’être et nous viserons avec encore plus de force de gros résultats jusqu’à la fin de la saison.

Comment avez-vous ressenti votre départ au Japon ?

Le départ a été fantastique. L’embrayage a parfaitement répondu, j’ai mis le pied au plancher et go ! C’était super de dépasser les deux Red Bull comme ça et cela restera un de mes meilleurs souvenirs de la saison. Je voyais Mark [Webber] s’éloigner dans mes rétroviseurs et je dois dire que cela m’a un peu surpris. Je me suis mis à crier dans le cockpit ‘’allez mon grand, on y va !’’ A l’issue du premier tour, je me suis dit que cela allait être mon jour. Mais la première victoire ne va pas tarder à venir…

Avez-vous été obligé ‘d’élargir’ votre voiture pour essayer de contenir les Red Bull ?

Personne n’a envie de céder une place et lorsque vous êtes en tête ou que vous luttez pour le podium, vous pouvez trouver le moyen de rendre votre auto très large ! Sebastian [Vettel] disposait de beaucoup plus de performance que moi, mais je pouvais me défendre un peu mieux contre Mark [Webber]. Il est dommage que nous soyons revenus sur les retardataires à ce moment-là, je pense que sans cela le combat aurait été encore plus serré.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités