Trulli et Kovalainen ne veulent pas du DRS à Monaco

Plutôt efficace à Sepang, mais aussi et surtout en Chine il y a quinze jours, le système d'aileron arrière ajustable a convaincu

Plutôt efficace à Sepang, mais aussi et surtout en Chine il y a quinze jours, le système d'aileron arrière ajustable a convaincu. Mais la donne sera probablement différente sur certains circuits, notamment les tracés urbains comme Monaco.

A ce titre, la FIA a déjà indiqué qu'elle réfléchissait à bannir le DRS pour le Grand Prix de Monaco. Du côté des pilotes, et plus précisément chez Team Lotus, cette décision est absolument nécessaire.

{"Avec toutes les conséquences possibles qu'il pourrait y avoir à Monaco, on ne veut pas tomber en panne ou avoir l'intention d'aller ailleurs que sur la piste. Je pense que cela [l'interdiction du DRS] aurait un sens }," a indiqué Heikki Kovalainen à ITV.

Le Finlandais rejoint ainsi l'opinion de son coéquipier et vainqueur du Grand Prix de Monaco 2004, Jarno Trulli. L'Italien avait qualifié le système de "dangereux" pour ce circuit il y a quelques temps. "C'est une question de sécurité, et les lignes droites sont aussi trop courtes pour espérer en tirer un avantage," avait-il ajouté.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jarno Trulli , Heikki Kovalainen
Type d'article Actualités