Trulli : "Notre objectif est de finir la course"

La T127 ayant été environ cinq secondes plus lente que ses rivales, Jarno Trulli confie que l'objectif de Lotus sera seulement de terminer la course de dimanche afin d'acquérir de l'expérience

La T127 ayant été environ cinq secondes plus lente que ses rivales, Jarno Trulli confie que l'objectif de Lotus sera seulement de terminer la course de dimanche afin d'acquérir de l'expérience.

Cependant, l'Italien concède que des progrès vont rapidement devoir être faits afin d'honorer l'héritage de la marque Lotus, dont l'écurie fait partie de la légende de la Formule 1.

"Nous serons à quatre secondes des meilleurs et nous serons à trois secondes des dernières voitures du groupe des meilleurs, ce qui est beaucoup trop. L'objectif est de finir la course avec les deux voitures et d'acquérir de l'expérience," explique-t-il.

"C'est spécial étant donné l'héritage de la marque Lotus. Cela me donne également une responsabilité car nous sommes tous responsables de cette marque, nous savons tous à quel niveau elle était et nous savons tous quel est l'objectif."

"Nous ne pouvons imaginer de garder la marque au niveau où nous serons cette semaine et nous devrons l'amener au top. Je sais que ça ne va pas être facile, surtout pour les cinq ou six premières courses car nous serons en retrait de quatre secondes."

"Sachant le peu de temps dont ils ont disposé pour concevoir la voiture et la mettre sur la piste, les gars de l'usine ont réalisé un super travail," reconnait le pilote Lotus.

"Évidemment, ils ont dû faire quelques compromis sur le poids, les performances générales de la voiture et l'aspect technique, mais au moins elle est fiable et nous l'avons beaucoup fait rouler en essais. Jusqu'à présent, nous avons réalisé de belles choses."

L'année dernière, Trulli avait pris le départ du Grand Prix de Bahreïn depuis la pole position. On peut donc facilement imaginer à quel point le bien modeste objectif visé aujourd'hui a dû être difficile à encaisser.

"J'y ai pensé alors que je roulais ici ce matin. Je roulais et je me suis dit 'l'année dernière j'étais en pole et cette année, je serai derrière'."

"Que pouvez-vous dire ? Les choses changent et malheureusement, il m'est encore arrivé que lorsque j'amenais l'équipe au top, elle a subitement décidé de se retirer et vous devez repartir de zéro et recommencer," regrette le natif de Francavilla.

"Ce sera triste de me voir à l'arrière de la grille alors que j'étais en pole l'année dernière, mais c'est la vie et vous ne pouvez rien y faire. Cela peut arriver à n'importe qui. Si Ferrari décidait de jeter l'éponge, vous auriez Fernando Alonso et Felipe Massa qui chercheraient un volant et une équipe pour leur donner une nouvelle chance."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jarno Trulli , Fernando Alonso , Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités