Tsunoda sur l'accrochage avec Gasly : "C'est ma faute"

Yuki Tsunoda endosse la responsabilité de son accrochage avec Pierre Gasly, qui a privé AlphaTauri de précieux points à Silverstone.

Tsunoda sur l'accrochage avec Gasly : "C'est ma faute"
Charger le lecteur audio

Ce dimanche, au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Scuderia AlphaTauri avait une belle opportunité de placer ses deux monoplaces dans les points pour la première fois de la saison, mais il n'en a rien été.

Le week-end de Silverstone avait commencé sous de mauvais auspices pour l'écurie transalpine, dont les deux pilotes n'ont jamais fait mieux que le 15e chrono en essais libres, avant d'être tous deux éliminés en Q2 : Pierre Gasly 11e, Yuki Tsunoda 13e. Bien que Tsunoda ait été impliqué dans le carambolage du départ, celui-ci leur a toutefois profité, et ils se sont retrouvés septième et neuvième au restart avant de profiter de l'arrêt au stand de Sergio Pérez, peu après un dépassement de Fernando Alonso sur Pierre Gasly.

Au dixième tour, Tsunoda a entrepris d'attaquer son coéquipier pour cette septième place, et quelques kilomètres plus loin, un assaut trop optimiste dans le virage de Village a entraîné un accrochage des deux bolides italiens. Tsunoda a reçu une pénalité de cinq secondes et deux points de pénalité sur sa licence, finissant la course bon dernier, tandis que Gasly a été contraint à l'abandon.

"De mon côté, avec ma vitesse, il était facile de prendre le virage", analyse le Japonais. "Mais en même temps, je ne m'attendais pas à ce qu'il ferme la porte. Enfin, il n'a pas complètement fermé la porte, mais il n'y avait pas assez de place, je dirais, pour tourner. Bien sûr, si on se bat, on veut laisser un minimum de place – autant que possible – car on ne veut pas laisser l'autre voiture passer si facilement."

"Alors je peux comprendre Pierre. Bien sûr, je peux assurément attendre une autre opportunité. Je dirais surtout que je suis désolé pour l'équipe. Il va certainement falloir que nous en discutions. J'étais clairement plus rapide, mais c'est quand même ma faute, je dirais. Je ne peux rien dire d'autre que ça."

"Il n'y avait pas de survitesse. Je dirai qu'il restait possible que je ne dépasse pas la ligne blanche à la sortie du virage, car j'ai tenté de dépasser avant le virage et pas en milieu de virage. Et je ne m'attendais pas à ce qu'il se défende quand même face à moi dans un virage, mais c'est ma faute. Je n'ai pas suffisamment bien anticipé. Voilà ce que je peux apprendre. Voilà ce que je dois éviter la prochaine fois."

Yuki Tsunoda, AlphaTauri AT03, battles with Pierre Gasly, AlphaTauri AT03

Yuki Tsunoda et Pierre Gasly au coude-à-coude, quelques instants avant l'accrochage

S'il préfère laver son linge sale en famille, Pierre Gasly peine néanmoins à dissimuler sa frustration : "Je suis extrêmement déçu, car nous étions dans une excellente position après le restart, tous deux dans les points sur une piste où nous avions d'énormes difficultés. C'est quelque chose qui doit être discuté en interne, et je ne vais pas commencer à parler ici, mais je suis extrêmement déçu de perdre une telle opportunité. Lors d'une saison difficile comme la nôtre, nous ne pouvons pas manquer ce genre d'opportunité. C'est la première fois que nous avons un tel scénario dans une telle situation. C'était juste évitable."

Forcément, c'est une énorme occasion manquée pour une écurie AlphaTauri nettement distancée par Alpine et Alfa Romeo au championnat des constructeurs, tandis que Haas et Aston Martin réduisent l'écart.

"Il est très frustrant d'avoir gâché une probable arrivée dans les ponts lors d'un week-end où l'équipe et les pilotes ont travaillé si dur pour tirer le maximum du package et placer les voitures en position de se battre pour les points", déplore Jody Egginton, directeur technique.

"Un accrochage entre coéquipiers n'est jamais bon, mais en l'occurrence, les deux voitures ont subi des dégâts conséquents, et nous avons dû retirer l'une d'elles. Il n'y avait vraiment pas de moyen de s'en remettre. En équipe, nous nous réunirons et tiendrons les discussions nécessaires, car la manœuvre réalisée par Yuki n'était pas la meilleure qui soit et elle doit être évitée."

Tsunoda était avec le directeur Franz Tost dans l'avion pour rentrer en Italie ce dimanche soir, et les deux hommes auront certainement eu tout le loisir d'évoquer cet incident en détail…

Lire aussi :

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
Leclerc ne veut pas commenter publiquement la stratégie de Ferrari
Article précédent

Leclerc ne veut pas commenter publiquement la stratégie de Ferrari

Article suivant

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2022

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2022